Archives mensuelles : mai 2015

Little Hiawatha : Une fable végé signée Disney

Habituellement, je ne publie que le mardi, mais j’avais très envie de partager cette jolie découverte avec vous.

Il y a quelques jours, alors que nous visionnions en famille des vieux courts-métrages signés Disney, nous sommes tombés sur cette jolie fable de 1937. Elle raconte les mésaventures d’un petit indien d’Amérique du Nord parti chasser pour la première fois. Armé de son petit arc, ce chasseur en culotte courte va découvrir la vie sauvage d’une façon totalement inattendue.

Pourquoi je partage cette vidéo avec vous ? Simplement parce qu’elle aborde avec humour et de façon naïve, le respect de la vie animale et permet de faire comprendre à nos enfants les convictions qui orientent nos choix de régime alimentaire végétarien ou végétalien.

Loin de moi l’idée de faire l’apologie du régime végane, simplement de partager avec vous un support pour entamer une réflexion avec les plus jeunes (à partir de 3 ans, selon moi).

Et si vous n’êtes pas végé, vous apprécierez tout de même de (re)découvrir un vieux classique du répertoire Disney !

Bon visionnage 🙂

Publicités
cendrier de poche écologique

Adoptez un cendrier de poche !

Vous êtes écolo, ou du moins, vous prenez un minimum soin de l’environnement, mais vous fumez ? No stress, personne n’est parfait ! J’ai LA solution pour vous  : le cendrier de poche.

Si vous vous refusez à polluer les trottoirs ou pire, les chemins de campagne, que vous stockez  vos mégots dans un paquet vide au fond de votre sac à main et que celui-ci commence à dégager une odeur nauséabonde de cendrier froid, sachez que pour lutter contre l’invasion des espaces verts par les mégots de cigarette, certaines grandes villes françaises distribuent gratuitement des cendriers de poche.

Le cendrier de poche est une petite boite en métal parfaitement hermétique destinée à recueillir vos mégots de cigarette. Renseignez-vous en mairie pour savoir si votre commune participe à cette action.

Dans le cas contraire, vous pourrez facilement vous procurer un cendrier de poche dans votre bureau de tabac ou sur internet où il existe différents modèles du plus sobre au plus design pour moins de 5 euros. Un petit prix pour un grand geste !

acheter cendrier de poche

En effet, il faut savoir que plus de 18 milliards de mégots de cigarette sont jetés chaque année dans la nature en France et qu’il faut compter 12 ans pour qu’un mégot se décompose naturellement en rejetant tous les agents toxiques qu’il contient : la nicotine bien sûr, mais aussi du cadmium et du plomb.

Or, il n’est rien de plus révoltant que de voir nos enfants déterrer de vieux mégots lorsqu’ils jouent dans le sable ou qu’ils cueillent des fleurs des champs.

Enfin, sachez qu’à partir de septembre 2015, jeter votre mégots sur la voie publique parisienne pourrait vous valoir une amende de 68 euros.

A l’occasion de la fêtes des mères ou de la fête des pères, le cendrier de poche est une idée cadeau peu onéreuse et profondément écolo pour inciter vos proches à changer leurs (mauvaises) habitudes.

Comment passer au zéro déchet avec les défis hebdomadaires de Chermininous

Le zéro déchet, c’est tendance ! La popularité grandissante de Béa Johnson y étant pour beaucoup. Mais surtout, la démarche zéro déchet constitue l’étape suivante lorsque l’on s’engage un tant soit peu dans l’écologie.

La société étant faite de façon à nous inciter au gaspillage et ce, à tout niveau, il est difficile de savoir par où commencer pour réduire ses déchets. En effet, lorsque l’on fait ses courses dans les supermarchés, tous les produits industriels sont sur-emballés. Même les légumes bio sont présentés sous film plastique, a contrario des autres légumes non bio. Un comble ! Difficile dans ces conditions d’obtenir zéro déchet dans son bac à ordures.

Alors on se contente de bien trier ses déchets, de choisir des emballages cartonnés à la place des emballages plastiques, et de refuser poliment le petit sachet plastique que la caissière sort systématiquement pour y ranger le paquet de farine ou le lot de chaussettes.

Mais à part ça ? Comment peut-on réduire ses déchets ?

La blogueuse Chermininous a eu la bonne idée de proposer un défi par semaine pour passer progressivement au zéro déchet. Lancée début mai, sa page Facebook Zéro Déchet- Un défi par Semaine propose aux écolos débutants qui souhaitent, comme elle, réduire leur déchets, de relever des défis et de partager leurs réussites avec les autres membres au moyen de photos. Les participants du défi de la semaine concourent également pour un tirage au sort leur permettant de gagner un petit lot en rapport avec le thème. Un moyen convivial et ludique d’adopter de nouvelles habitudes !

Emballée par l’idée, c’est avec plaisir que j’ai participé au premier défi qui portait sur le thème du tri des déchets. Alors vous allez me dire que trier ses déchets, c’est le B. A. BA de tout citoyen. Et bien en fait, malheureusement non. L’une de mes voisines par exemple, ne faisait pas le tri. Et comme l’argument écologique ne semblait pas vraiment lui parler, j’ai évoqué les économies de sacs poubelles et visiblement, elle a commencé à s’y mettre.

Et voici donc ma participation  au DEFI #1 – Montrez moi votre coin tri

défi #1 zéro déchet

J’en profite pour partager avec vous, une infographie très intéressante qui explique les étapes du recyclage des déchets 🙂

zéro déchet recyclage

Et vous, où en êtes-vous avec la démarche zéro déchet ? Tentés, pas tentés ou déjà bien expérimentés ?

Election de la miss bio 2015 !

Pas de défilé en maillot de bain ni de robes extravagantes, pas de mensurations rédhibitoires ni de coach chapeautée, la miss Bio se veut NA-TU-RELLE. Elle revendique un mode de vie sain, des valeurs éthiques et écologiques et est engagée dans un projet associatif de développement durable.

Après une première sélection effectuée par un jury composé de membres des groupes FémininBio, La Miss Bio et So’Bio Etic, elles ne sont plus que 10 candidates en lice. Et c’est aux internautes de les départager en votant pour leur candidate préférée jusqu’au 8 juin.

élection miss bio 2015

L’an dernier, j’avais choisi de soutenir Lucie, une Jeune femme fraîche et dynamique, reconvertie dans l’agriculture biologique qui projetait de cultiver des plantes et des fleurs afin de créer sa propre gamme de cosmétiques bio. Lucie était arrivée 3ème dauphine et avait remporté la somme de 2000 euros au profit de l’association Génération Cobayes afin de financer la création d’ateliers cosmétiques DIY pour sensibiliser les jeunes aux dangers des perturbateurs endocriniens et leur faire prendre très tôt le reflex naturel.

Cette année, le choix a été plus difficile tant les candidates ont des profils différents et des projets ambitieux et admirables.

J’ai fini par arrêter mon choix sur Élodie-Joy, blogueuse nature et auteure de plusieurs ouvrages sur la beauté au naturel, elle est également membre d’Al lark, association qui vise à protéger le patrimoine maritime de la Bretagne Nord et à sensibiliser le public au respect de l’environnement notamment à travers l’observation des grands dauphins.

Elodie-Joy Jaubert miss bio 2015

Pourquoi Élodie-Joy plutôt qu’une autre ? Parce que la Bretagne est une région que j’affectionne tout particulièrement et que la richesse de son littéral mérite d’être découverte et protégée afin que les générations futures aient la chance de s’en émerveiller comme il m’a été permis de le faire.

dauphins en Bretagne

Si comme moi, vous avez à cœur de protéger la faune et la flore de cette magnifique région qu’est la Bretagne, votez Élodie-Joy !

Sachez qu’en donnant votre vote, vous participez automatiquement à un tirage au sort vous permettant de remporter des produits cosmétiques So’Bio Etic. Autant joindre le durable à l’agréable 😉

Chez La Queue du Chat, le bio, c’est beau ! L’éthique, c’est chic !

Avouons-le, la mode en bio c’est pas folichon. Des matières naturelles d’accord, mais un peu de style n’a jamais tué personne.

Pas de bol, j’adore les fringues ! Et j’adore encore plus habiller mes enfants ! Alors s’il y a bien un domaine dans lequel j’ai du mal à changer mes habitudes, c’est bien la mode.

Soyons bien d’accord, les vêtements bon marché en provenance d’Asie, fabriqués dans des conditions de travail douteuses avec des procédés encore plus douteux constituent un véritable fléau pour l’environnement et pour le respect de la personne.

Alors dans un premier temps, j’ai farfouillé sur les sites généraux sur lesquels je me fournissais en couches lavables. Les sous-vêtements d’accord, mais impossible de craquer sur les t-shirts basiques 100% coton bio et 100 % insipides. Exit également les petites robes aux imprimés criards.

robe bio frugi

J’ai donc trouvé un autre moyen d’habiller ma tribu écolo : les braderies. Et oui, le recyclage de vêtements c’est bon pour la planète (et pour le porte-monnaie aussi, accessoirement ! ) Il est possible de constituer toute la garde-robe de vos enfants en achetant des lots de vêtements d’occasion. Comme je suis difficile, j’apprécie de chiner de jolies pièces de seconde main sans entendre ma conscience hurler.

Petit à petit, en surfant sur le net, j’ai découvert des boutiques en ligne de jeunes créateurs qui allient enfin mode et écologie. C’est le cas de La Queue du Chat, une jolie marque de prêt à porter pour enfants que je vous recommande vivement. Des motifs soignés, des petits détails qui font la différence, tout ça dans des matières naturelles comme le coton bio le plus souvent, mais aussi le lin, la laine. De jolis vêtements fabriqués en France ou issus du commerce équitable et à un prix abordable pour nos éco-citoyens en culottes courtes.

tenue en coton bio La Queue du Chat

robe en coton bio la queue du chat

Finalement, je n’ai pas vraiment changé mes habitudes, j’ai surtout changé de crèmerie.

Et vous, comment conciliez-vous mode et écologie ?