Deux idées de cadeaux diy pour la fête des mères

Il y a quelques mois, je me suis creusée les méninges pour trouver des idées de cadeaux home made pour l’anniversaire d’une amie. Mon amie est une kawaii addict, elle adore tout ce qui est mignon et coloré, les petits animaux rigolos, mais elle est aussi très féminine et aime les produits de beauté. Il me fallait donc relever le défi de réaliser un cadeau à la fois kawaii et green.

Dans ces cas là, Pinterest est mon meilleur ami. J’ai cherché des idées de cadeaux diy que j’ai adapté version kawaii. Finalement, ce n’est pas un, mais deux cadeaux que j’ai réussi à fabriquer.

Le premier est un masque de nuit en forme de chat. En effet, facile à réaliser par les débutantes, le masque de nuit est plutôt populaire dans la rubrique couture sur Pinterest. Au départ, j’avais vu une version rigolote avec simplement deux yeux fermés.

tutorial_slider_top_schlafmaske-naehen-untenneu1

Puis, j’ai découvert des modèles originaux comme le masque de nuit avec des oreilles de chat.

cd6cbcd1ccbd81ea315258fc099cefce

Du coup, j’ai fait un mix des deux et j’ai cousu un masque de nuit chat, doux comme un doudou pour bien dormir.

Ensuite, comme je voulais tester la recette du baume à lèvres maison, j’ai simplement doublé les doses et je l’ai conditionné dans un ancien contenant de fard à paupière relooké avec un peu de masking tape rose à pois pour le côté kawaii, et voilà 🙂

img_6703

img_6707

3 moyens de changer la société au quotidien

Vous rêvez d’une société axée sur le développement durable, la préservation du vivant, bref d’une société plus humaine. Vous avez fait votre devoir de citoyen, vous avez voté et vous avez été déçus. Mais tout n’est pas perdu ! Voici comment changer la société au quotidien, à votre échelle. 

17807487_1685890844760648_5147715881757051002_o

Vous connaissez probablement la fable du colibri chère à Pierre Rahbi. Si ce n’est pas le cas, je vous laisse la découvrir.

Mais vous vous demandez peut-être comment faire sa part chaque jour ? Je vous livre les trois fondamentaux.

Consommer, c’est voter au quotidien

Tout d’abord, prenez conscience que vous avez un véritable pouvoir dont vous n’avez peut-être pas conscience. Celui de choisir à qui vous allez donner votre argent. Et ça, c’est loin d’être anodin.

Admettons que vous souhaitiez acheter un livre. de nombreuses personnes vont se rendre sur Amazon qui possède un gigantesque catalogue et offre la livraison. C’est facile, rapide et pas cher. Mais c’est aussi cette société qui tue nos libraires. Alors que si vous vous rendez dans la librairie de votre ville ou quartier et demandez à votre libraire de vous le commander, vous contribuez à la vois au niveau de vie de votre libraire et à faire vivre votre ville.

La ville où j’ai grandi possédait deux librairies lorsque j’étais enfant. Aujourd’hui, il n’y en a plus une seule. La rue principale autrefois commerçante ne compte plus que des banques et des agences immobilières. Triste.

Ce sont vos achats qui déterminent le visage du lieu où vous vivez, alors pensez-y et achetez local 😉

1379360719-w8D

Boycotter c’est déjà agir

De la même manière, boycotter c’est soutenir une cause qui vous tient à cœur, même à l’autre bout du globe. Ne pas acheter, c’est ne pas financer.

Et il y en a des sociétés à boycotter : les multinationales qui ne respectent pas l’environnement ou les conditions de travail de leurs employés, les cirques qui exploitent des animaux, les cosmétiques testés sur les animaux…

Il y a des solutions alternatives pour à peu près tout ce qui nous concerne au quotidien. De la banque éthique, au fournisseur d’énergie propre, en passant par l’agriculture bio, le marché de l’occasion…

N’oubliez pas que le commerce repose sur le principe de l’offre et de la demande. Plus il y aura de demande pour un produit éthique, écolo, végan etc… plus les sociétés vont chercher à modifier leur offre. A nous de leur forcer la main 😉

14444937_1480238125325922_6358135829142596369_o

Partagez vos idées avec bienveillance

Sur les réseaux sociaux que je fréquente, nombreuses sont les personnes qui vivent mal le regard de leur entourage vis à vis de leur mode de vie (véganisme, minimalisme, zéro déchet…). Certaines en viennent même à en avoir honte ! Un comble !

Certes, les préjugés sur les écolos ont la vie dure, mais n’ayez pas honte, vous êtes dans le vrai et surtout vous n’êtes pas seuls ! Ne craignez pas de partager vos idées avec votre famille, vos amis ou vos collègues. L’idée n’est pas de les convaincre, mais de leur donner à réfléchir. Parce que la prochaine fois qu’ils entendront parler de zéro déchet dans un reportage télé, ils comprendront qu’il ne s’agit pas d’une lubie, mais d’une véritable prise de conscience. Leur attention sera plus soutenue, leur regard va changer. Mais tout ça est progressif, soyez patients 😉

14224817_1442423055774096_5425795401041186160_n

Alors oui, quand on essaie de réduire ses déchets et que l’on voit que d’autres prennent la nature pour une décharge, ça peut décourager. Mais je suis persuadée qu’il suffit d’une poignée de personne pour changer les choses. Alors soyons le changement que nous voulons !

Maintenant racontez moi, quelles sont vos actions quotidiennes pour changer le monde à votre échelle ?

L’accrobranche : une sortie nature, sportive et pédagogique

L’accrobranche vous permet de découvrir la nature sous un autre angle, perché en hauteur dans les arbres en pleine communion avec les éléments naturels. Si on peut faire de l’accrobranche un peu partout en France, notre préférence va au Sherwood Parc situé en région parisienne. Conçu sur le thème de Robin des Bois, c’est l’activité idéal pour (re)découvrir la nature, faire du sport et réviser l’Histoire tout en s’amusant.

L’accrobranche, une activité nature

L’accrobranche est une activité idéale pour se ressourcer au cœur de la forêt, que vous allez découvrir sous un autre angle.

A Sherwood Parc, les infrastructures en bois sont conçus pour se fondre dans le paysage et ne pas altérer la beauté naturelle du lieu. Les plateformes perchées en haut des arbres vous offrent une expérience sensorielle nouvelle. Le souffle du vent est différent à 15 mètres du sol, tout comme la perception du chant des oiseaux. Le cadre est apaisant, on en ressort ressourcés.

20170415_171447

Au cœur de la forêt, on peut faire des rencontres inattendues… Si vous avez de la chance, vous pourrez croiser hérissons, écureuils, oiseaux au cours de votre exploration 🙂

L’accrobranche, une activité sportive

Ce que j’apprécie fortement dans le Sherwood Parc, c’est la diversité des activités proposées. Chaque membre de la famille y trouve son compte. En effet, le parc propose des activités pour tous les âges et pour tous les niveaux.

Les petits aventuriers en herbe dès 3 ans, peuvent accéder aux parcours des enfants perchés. Il s’agit de parcours près du sol, accessibles sans baudrier. Ponts de singes, obstacles à contourner, tunnels… de véritables parcours d’aventure qui feront travailler leur équilibre et leur agilité.

20170510_172805

Le village de Robin ravira les plus jeunes avides de sensations. Avec ses cabanes dans les arbres reliées entre elles par des ponts de singe équipés d’obstacles en tout genre, c’est l’aventure grandeur nature.

Et dès 5 ans, les enfants pourront se lancer dans les parcours dans les arbres, équipés de baudriers afin de pratiquer l’accrobranche.

Le Sherwood Parc compte 25 parcours d’accrobranche pour tous les niveaux, dont 15 accessibles aux enfants de moins de 10 ans et aux débutants. Les différents parcours sont balisés par un code couleur : blanc, vert, bleu, rouge et noir, en fonction de la difficulté, de la hauteur du parcours, mais aussi de la taille requise. Que vous soyez sportif ou non, grimpeur émérite ou débutant, vous pouvez ainsi pratiquer l’accrobranche en choisissant le niveau de difficulté qui vous convient. Les obstacles sont ludiques et variés et pour les plus téméraires, le parc propose une tyrolienne de 260 mètres.

Ainsi, pendant que mes plus grands apprécient les difficultés et les sensations fortes procurées par les parcours bleus, j’accompagne la petite dernière dans les parcours verts. Et en fin d’après-midi, on se retrouve pour faire un parcours tous ensemble ou une partie de « chat perché » revisitée dans le village de Robin. C’est vraiment l’endroit idéal pour partager une activité en famille.

Le parc propose également des activités annexes comme les balades à poney ou le tir à l’arc en option. Bien évidemment, toutes ces supers activités sont encadrées par une sympathique équipe de valeureux chevaliers qui n’ont pas le vertige ^^

Le Sherwoord Parc, un parc pédagogique et culturel

L’univers de Robin des Bois est exploité tant au niveau de la forme que du fond. En effet, tout d’abord le décor du parc a été pensé pour se fondre dans la forêt comme Robin et ses acolytes se cachaient du Shériff de Nottingham ^^

Ensuite, les parcours portent les noms de personnages de la légende et de l’Histoire (celle avec un grand H). Vous retrouverez donc Lady Marianne, Frère Tuck mais aussi Richard Cœur de Lion, Philippe Auguste ou les Templiers. Des panneaux vous rappellent le contexte historique dans lequel s’inscrit la légende de Robin des Bois…

Pour aller plus loin, le parc vous propose deux parcours énigmes : l’un vous propose un quizz pour tester vos connaissances en Histoire, le second vos connaissances sur l’arbre.

Vous l’aurez compris, on adore le Sherwood Parc ! Si je vous ai donné envie de vous essayer à l’accrobranche, je vous invite à participer au concours organisé sur la page Facebook du Sherwood Parc pour tenter de gagner vos entrées ! On ne sait jamais 😉

Et vous, quelles sont les activités que vous aimez pratiquer en famille ?

Comment célébrer la journée de la Terre en famille ?

Aujourd’hui plus que n’importe quel jour, we are green ! En effet, le 22 avril, c’est la journée internationale de la Terre (Earth Day in english ^^ ). L’occasion de rappeler à tous les dangers qui la menace et les différentes façons de la protéger. Pour savoir comment célébrer la fête de la Terre, suivez le guide ^^

Durant le week-end, des manifestations vont avoir lieu un peu partout en France pour célébrer la journée de la Terre. Pour découvrir quelles sont les manifestations organisées près de chez vous, je vous invite à consulter le site officielle de la journée de la Terre.

Si vous ne trouvez rien près de chez vous, je vous livre mes petites idées d’activités à pratiquer en famille à cette occasion pour sensibiliser les enfants à l’environnement.

Des jeux de société pour sensibiliser les enfants à l’environnement

J’avais parlé des jeux de société écolo dans un article paru l’an dernier. Nous sommes adeptes de la marque Bioviva qui propose des jeux de société orientés green, éco-conçus et vraiment amusants. En ce moment, ce sont les énigmes qui ont notre préférence 🙂

20170422_131238

Des films écolos pour changer le monde

Pourquoi ne pas se détendre devant un bon film ? De La Belle Verte à Demain, des films qui font réfléchir et donnent des pistes pour changer notre mode de vie. Les enfants seront surement réceptifs à La Tortue Rouge, le dernier né des studios Ghibli et à La Clé des Champs, un très beau long métrage méconnu des studios Disney.

Des magazines pour rappeler les éco-gestes

Ma petite dernière est abonnée à Wakou, le magazine des petits curieux de nature. Ce mois-ci, il très orienté Green. En effet, le poster contient une infographie très instructives concernant le tri des déchets. Afin que les enfants comprennent mieux la notion de recyclage, ils doivent suivre le chemin des déchets entrant à la déchetterie pour découvrir ce qu’ils deviennent en sortant. Et le petit bricolage propose d’utiliser des éléments naturels afin de créer un mobile très très chouette avec des éléments naturels 🙂

20170329_175154

J’achète de temps à autres I love English for Kids pour initier mes deux plus jeunes à l’anglais. Dans le numéro de ce mois-ci, nous avons découvert un rappel des éco-gestes en anglais. La rubrique préférée de mes enfants est la famille Oukilé, un jeu d’observation façon « Où est Charlie ». Ce mois-ci, la famille Oukilé participe à une opération de ramassage des ordures à la plage… Il y a également deux brico récup’ très sympas et faciles à réaliser par les enfant. Et le must du must, on a trouvé un super jeu de l’oie version écolo très amusant. Les jetons sont à construire avec des bouchons de bouteilles d’eau et les cases comportent des rappels des éco gestes, en anglais ^^

 

20170422_131100.jpg

 

Des sorties nature pour s’émerveiller

Que partiez pour une simple balade en forêt durant laquelle vous allez attirer l’attention de vos enfants sur des petits détails, ou que vous décidiez d’aller visiter les animaux sauvages, la sortie nature permet de s’attarder sur le beau, le magique qui nous entoure et qui nous donne tellement envie de protéger l’environnement.

Il y a encore quelques mois, j’étais persuadée que le tri des déchets était le B. A. BA et que tout le monde le pratiquait. (Comment ça seulement chez les Bisounours ? ) Je suis tombée de très haut en discutant un jour avec des collègues (cf mon article les préjugés sur le bio et l’écologie) et depuis, je me dis que ces petites piqures de rappel sont plus que nécessaires car elles permettent de sensibiliser les enfants qui ne le sont pas forcément à la maison.

Et vous, comment allez-vous célébrer cette journée ?

Le parc zoologique de Thoiry en famille : une sortie nature pas si bête !

Quand on dit « parc zoologique » on a souvent en mémoire des images de pauvres animaux décharnés dans des cages exiguës à qui on lance des cacahuètes. On se dit aussi, à juste titre, qu’ils seraient bien plus heureux dans leur milieu naturel. Cependant, à cause de l’homme, leur milieu naturel ne leur permet parfois plus d’assurer la survie de leur espèce. Certains parcs zoologiques apparaissent alors comme des arches de Noé, permettant ainsi la survie des espèces menacées d’extinction. C’est le cas du parc zoologique de Thoiry dont j’ai eu envie de vous parler aujourd’hui après l’avoir visité en famille cet été.

Le parc zoologique de Thoiry se distingue de la plupart des autres parcs animaliers sur plusieurs aspects. Il est notamment réputé pour sa réserve sauvage que l’on peut visiter en voiture où les animaux circulent en semi-liberté. D’autre part, son engagement en faveur de la protection de l’environnement et du développement durable en fait un parc pédagogique qui cherche à sensibiliser les visiteurs sur les gestes éco-citoyens.

La réserve sauvage du parc de Thoiry : un espace de bio-diversité

La réserve sauvage est une partie du parc zoologique de Thoiry qui se visite à bord de son véhicule (ou de la navette), façon safari animalier. Elle est aménagée en plusieurs espaces en fonction du milieu géographique originel des espèces qui y évoluent dans une biodiversité reconstruite.

Lors de ce mini safari, vous allez visiter la savane africaine et y rencontrer éléphants, girafes, zèbres, rhinocéros etc, mais aussi vous rendre en Amérique du Nord pour y rencontrer le tristement célèbre bison mais aussi le grizzli.

img_5509img_5543

Bien sûr, les animaux sont nourris par les soigneurs, mais ils peuvent circuler et évoluer librement, dans un espace qui se rapproche de leur milieu d’origine.

L’intérêt de ce safari est de découvrir les animaux dans leur quotidien. Si vous avez de la chance, vous pourrez donc surprendre l’ours pendant sa sieste ou l’hippopotame en train de bailler ^^

img_5515

Le parc zoologique de Thoiry, un parc pédagogique

L’autre partie du parc se visite à pied et elle est immense. Les animaux vivent dans de grands enclos aménagés de façon à recréer leur milieu d’origine. Car ce qu’il faut souligner, c’est que le parc a pour vocation, à plus ou moins long terme selon la menace qui pèse sur l’espèce, la réintégration des animaux dans leur milieu naturel.

Devant chaque enclos, un panneau indiquant le mode de vie de l’animal ainsi que son niveau de menace est installé. Ici, par exemple, nous avons pu apercevoir un gibbon à mains blanches prenant son goûter, tranquillement installé sur sa petite île aménagée.

img_5615

Et voici le panneau rappelant qu’il est une espèce en danger à cause de la déforestation liée la surconsommation de l’huile de palme.

img_5625

Un peu plus loin, un ensemble de panneaux évoque les causes et les conséquences de la déforestation afin de sensibiliser les visiteurs.

img_5609

Tout au long du parcours, des panneaux pédagogiques rappellent les éco-gestes  : éviter l’huile de palme, consommer moins de viande, privilégiez le papier recyclé, etc… Si pour bon nombre d’entre nous ces gestes sont déjà bien ancrées dans nos habitudes, je trouve que c’est une bonne idée de les associer à la survie des animaux afin de rappeler ce que beaucoup oublie souvent : chacune de nos actions a des répercussions.

 

D’ailleurs, si dans les gares parisiennes il est maintenant fréquent d’avoir des poubelles conçues pour le tri sélectif, c’est assez rare d’en trouver dans les parcs, jardins ou musées. Or, au parc de Thoiry, ils ont pensé à tout pour que les visiteurs qui vont inéluctablement pique-niquer, puissent trier leurs déchets.

img_5614

Un planning, disponible à l’entrée du parc, vous indique les horaires auxquelles les soigneurs nourrissent les animaux afin que vous puissiez assister à leur repas, obtenir des informations sur l’animal en question et prendre de jolis clichés 🙂

img_5596

Simba pris à travers la vitre embuée et parsemée de gouttes de pluie du tunnel

img_5647

Les insectes et les petites bêtes ne sont pas oubliés pour autant. Un espace leur est entièrement consacré.

 

Une fois la visite du parc terminée, ne faîtes pas l’impasse sur la visite du château qui retrace l’histoire du parc zoologique de Thoiry. Un petit carnet est remis aux enfants à l’entrée pour leur apprendre à observer à travers des jeux et des devinettes.

Si je vous ai donné l’envie de visiter le parc zoologique de Thoiry, je vous recommande vivement de prévoir la journée complète pour avoir le temps de visiter les deux espaces et le château. Et n’oubliez pas d’emporter votre pique-nique zéro déchet 😉

Pour conclure, je dirais simplement que c’est vraiment une sortie nature à faire si vous habitez la région parisienne, et notamment si vous avez des enfants. Leur faire découvrir les merveille de la nature est sans doute le meilleur moyen de développer chez eux la volonté de la protéger.

 

Téléphonie et écologie : difficile à concilier ?

Après 4 ans de bons et loyaux services, mon téléphone portable est mort. HS, foutu. Il va bientôt partir pour le bac de recyclage où il va advenir je ne sais quoi. Du coup, je me pose beaucoup de question sur la façon de concilier téléphonie et écologie. Il y a déjà l’aspect éthique qui se pose en amont sur les conditions de fabrications des smartphones, mais également l’aspect développement durable qui se pose en fin de vie. Entre les deux, l’impact sur la santé des utilisateurs.

Vous connaissez l’effet papillon ? Et bien sachez que la fabrication de nos smartphones a des conséquences terribles à l’autre bout du monde. Il y a quelques jours, je suis tombée sur cette vidéo très intéressante qui tombe justement à pic quant à ma réflexion sur l’achat de mon prochain smartphone.

Un smartphone éthique et durable

Pour remédier aux problèmes cités plus haut, un nouveau smartphone révolutionnaire a vu le jour : Le Fairphone. Pour ceux qui n’en ont pas encore entendu parler, le Fairphone est un smartphone d’origine néerlandaise orienté vers l’éthique et le développement durable. D’une part, les minéraux utilisés pour la fabrication du Fairephone proviennent de pays qui ne sont pas en zone de conflit et sont assemblés dans des conditions de travail décentes.

Phone2

Ensuite, le Fairphone est conçu pour durer dans le temps et c’est ça qui est véritablement révolutionnaire au XXIème siècle ! Et oui, car si dans le temps, au bon vieux temps, celui de nos aïeux,  on réparait les objets cassés,  on nous a petit à petit persuadés qu’un objet cassé n’était plus bon qu’à être jeté. Et ça, en seulement deux générations ! Avec le Fairphone,  au lieu de remplacer votre smartphone à la moindre défaillance, vous commandez les pièces détachées et vous les changez vous-même (la notice est fournie ^^ ). Bye bye l’obsolescence programmée !

STORY-3b

Le seul (gros) soucis, c’est que le Fairphone n’est proposé chez aucun opérateur de téléphonie mobile. Aussi, il faut l’acheter comptant chez le fabricant au prix de 525 euros. Un budget que je n’ai pas bien entendu :/

Si comme moi vous êtes fauchés, il vous reste le marché de l’occasion. De nombreuses personnes revendent leur ancien smartphone un ou deux ans après pour le dernier modèle. Ne culpabilisez pas en pensant que vous les encouragez dans leur démarche en leur permettant de se payer leur nouveau jouet. Ce n’est pas ainsi qu’on amène les gens à changer leurs habitudes. Voyez plutôt l’occasion d’avoir un smartphone performant de deuxième main à bas prix.

Des accessoires de téléphonie en matière naturelle

C’est un aspect qui peut paraître trivial de prime abord, mais la recherche de coque de protection peut devenir également un vrai casse-tête quand on recherche la simplicité et le naturel.

En effet, si les industriels rivalisent d’imagination pour créer des coques pour smartphone toutes plus originales les unes que les autres, elles sont bien souvent composées de matières peu écologiques. On trouve généralement du silicone pour la coque en elle-même, teinté par on ne sait quel procédé, et l’étui flip-cover est fabriqué à partir de matières issues de la pétrochimie, relâchant certainement des COV notamment du formaldéhyde. Pas super écolo, ni très sain en sachant que c’est un produit que l’on aura entre les mains très très TRÈS souvent.

Après de longues recherches, j’ai découvert qu’il existait des coques de protection en bois de bambou certifié. Alors pour l’aspect naturel nickel, niveau esthétique c’est top, mais niveau protection contre les chocs, j’émets quelques réserves…

coque-pour-iphone-en-bois-certifie-wood-skin

Il existe également des coques de protection en liège. Là, je trouve que ça devient intéressant car le liège est une matière suffisamment souple pour permettre l’absorption des chocs en cas de chute notamment. Et niveau esthétique, ça en jette !

 

Voilà, j’espère avoir pu vous éclairer un peu sur ce qui se fait en matière de téléphonie green. Comme vous l’aurez compris, il y a encore beaucoup à faire dans ce domaine. Espérons que les fabricants comprennent rapidement que la technologie la plus évoluée est celle qui ne nuit pas à l’humanité.

Enregistrer

Mes premiers cosmétiques maison

Cela faisait un bon moment que je souhaitais me mettre à fabriquer mes cosmétiques maison, mais la longue liste d’ingrédients très spécifiques me faisait un peu peur.

Certes, il y a de cela plusieurs années, je fabriquais le liniment maison pour bébé, mais il n’y avait que l’eau de chaux à acheter en pharmacie et la préparation était simplissime.

L’an dernier, j’ai commencé par des petites choses simples ne nécessitant que des ingrédients alimentaires comme le gommage maison pour ma peau sèche, à base d’huile d’olive et de sucre. Pas très compliqué.

recette gommage maison pour peaux très sèches

Puis j’ai eu envie de tester la recette du déo diy à l’huile de coco. J’avais déjà presque tous les ingrédients, il me manquait juste l’huile essentielle… Et j’ai été conquise par son efficacité.

De fil en aiguille, à force de lire des recettes sur les blogs, j’ai eu envie de fabriquer plus de cosmétiques maison. J’avais repéré une recette de baume à lèvres maison sur le blog d’Antigone XXI qui me paraissait assez facile à réaliser. Je me suis donc rendue sur le site My Cosmetik qui propose des ingrédients bio pour la cosméto maison et j’ai commencé à chercher les ingrédients qui me manquaient. Puis j’ai repéré leurs recettes de crèmes pour le visage et je me suis dit que ça me reviendrait un peu moins cher que ma crème de jour de chez Melvita à 21,46 euros les 40ml, et que ça pourrait être fun de faire de la tambouille ^^

L’avantage majeur, c’est que l’on peut trouver des ingrédients en toute petite quantité, juste ce qu’il faut pour réaliser un produit ou deux. Par exemple, j’ai pu trouvé de la cire d’abeille à 1,40 euros les 10g, alors que chez Natureo, ils proposent la cire d’abeille en sachet de 1kg (mais que faire du reste du sachet ? ).

J’ai donc acheté une longue liste d’ingrédients pour réaliser mon baume à lèvre, mais aussi deux crèmes pour le visage (jour et nuit, tant qu’à faire ^^ ), de l’argile blanche pour modifier ma recette de dentifrice et tester une recette de masque pour la peau. Au final, je m’en suis tirée pour une cinquantaine d’euros (et ouais, quand même ! ).

J’ai reçu ma commande très rapidement (deux ou trois jours) en relais colis. (+ 1 point)

Les ingrédients étaient emballés succinctement avec des matériaux recyclables. (+ 1 point)

img_6636

En revanche, devant la quantité de petites fioles contenues dans mon colis, je me suis rendue compte que ce n’était pas vraiment super zéro déchet tout ça. Si les huiles essentielles sont conditionnées dans des flacons de verre, les hydrolats et les huiles végétales sont conditionnés dans des flacons en plastique. De la même manière, la cire d’abeille et l’argile sont conditionnées en sachet plastique. (- 2 points)

Mes cosmétiques maison faciles

Les ingrédients semblent cependant de bonne qualité, ils sont certifiés bio.

Les recettes sont bien détaillées avec les propriétés de chaque ingrédient ce qui permet une fois le processus compris et maitrisé, de les adapter en fonction de ses besoins (et peut-être de supprimer certains ingrédients superflus).

Et pour finir je vous montre mes premières réalisations 🙂

Mon baume à lèvre, joli, simple et efficace :

img_6711

La crème de nuit nourrissante aux huiles d’argan et d’avocat de My cosmétique.Mes cosmétiques maison faciles

La crème de jour antioxydante à l’huile d’argan et bois de rose de My cosmétique (le parfum de celle-ci est à tomber !)

IMG_6933

Pour les crèmes, j’ai un peu loupé mon émulsion car la texture devrait être plus onctueuse que ça, mais pour une première, je suis quand même plutôt fière. Et surtout, je verrai à l’utilisation si ça convient à ma peau.

Donc voilà, j’ai franchi un nouveau cap, j’ai réalisé mes cosmétiques maison. Ce n’est finalement pas sorcier, c’est même plutôt fun, et puis au moins, je sais ce qu’il y a dedans ^^