Archives de l’auteur : Kory and Cie

Review : La biotyfullbox de mai 2019

La Biotyfullbox du mois de mai s’intitule La Hygge et propose une routine fraîche et acidulée pour accueillir les beaux jours.

Review : La biotyfullbox de mai 2019

Le shampoing Fraîcheur « Estival » d’Osélia (20 euros le tube de 150ml)

Un shampoing à la senteur fruitée qui promet un vrai moment de relaxation.Composé d’huile essentielle de citron aux vertus purifiantes et apaisantes et d’extraits de pamplemousse aux propriétés astringentes et tonifiantes, ce shampoing est formulé sans sulfate pour une chevelure douce et brillante, naturellement.

Je trouve qu’il faut mettre beaucoup de produit pour bien recouvrir tous mes cheveux et ils ne sont pas si longs que ça. L’odeur est agréable, mais je préfère les senteurs plus gourmandes ou plus crémeuses.

Je ne l’ai pas utilisé sur une durée suffisamment longue pour évaluer ses propriétés car

j’utilise habituellement le shampoing solide Douce Nature qui me convient très bien (même s’il a tendance à assécher un peu mes cheveux, il m’a débarrassé de mes problèmes de pellicules et de démangeaisons donc je ne l’échangerais pas.)

Review : La biotyfullbox de mai 2019

Le masque cocooning d’Epurevia (30 euros le tube de 150ml)

C’est le second produit de cette marque que j’ai l’occasion de tester. En effet, l’an dernier j’avais reçu leur shampoing ayurvedique. Cette fois, il s’agit d’un masque au parfum de menthe, un parfum dont je ne suis pas vraiment fan à la base, mais, il fait son boulot et mes cheveux sont démêlés et lissés.

Il est composé de beurre de karité aux vertus hydratantes et nourrissantes, et d’huile essentielle de menthe poivrée aux propriétés tonifiantes et rafraîchissantes.

Pour le coup, je préfère le masque de chez Apicia reçu dans la box de janvier à la bonne odeur de miel.

Review : La biotyfullbox de mai 2019

La poudre effervescente 2 en 1 « Gin Fizz » de FG Cosmétique (12,90 euros le flacon de 50g)

Un produit 2 en 1 original que j’ai eu plaisir à tester. En effet, il s’agit d’une poudre effervescente au parfum frais et acidulé de citron que l’on peut utiliser en sauna faciale pour dilater les pores de la peau avant un gommage et un masque, mais aussi en bain de pieds pour les soulager après une longue journée de boulot ou une rando. Derrière j’ai appliqué ma crème pour les pieds à l’huile de chanvre de Chanvria reçue dans une box l’été dernier, relaxation garantie !

Cette poudre est composée d’huile essentielle de citron jaune aux propriétés toniques, purifiantes et « coup d’éclat », et d’huile essentielle de citron vert aux vertus anti-stress.

Review : La biotyfullbox de mai 2019

L’huile végétale de thé blanc de Make It Beauty (10,50 euros le flacon de 15ml)

Une huile sèche aux propriétés nourrissantes, régénérantes et protectrices, elle promet d’atténuer les rides, de resserrer les pores, d’unifier le teint et de réguler la production de sébum, et tout ça, dans un flacon en verre !

Une jolie découverte car si j’utilise des huiles pour la peau (argan, avocat, noyaux d’abricot, coco…), je ne connaissais pas du tout l’huile de thé blanc et il semblerait que ma peau l’apprécie particulièrement.

En effet, j’ai une tendance acnéique et je suis vigilante sur les produits que j’applique sur mon visage. Au départ, je l’utilisais exclusivement le soir, préférant ma crème de jour avec une goutte d’eau de teint le matin. Mais depuis le début des vacances je l’utilise le matin et comme elle pénètre rapidement, je n’ai aucun soucis de peau luisante. J’en rachèterai à coup sûr !

Review : La biotyfullbox de mai 2019

L’anti-cerne « Spécial Agent » de Uoga Uoga (11,95 euros)

Composé d’huile d’argan et de jojoba pour leurs propriétés nourrissantes, d’huiles de moringa et de ricin pour un effet coup d’éclat et de pigments minéraux, cet anti-cerne promet une excellente couvrance pour toutes les couleurs de peau.

Concrètement, quand j’ai vu la teinte du produit, je me suis dit que ce n’était pas pour moi car j’ai la peau très blanche, mais au final, il se fond bien et ne laisse pas de traces. Je ne l’utilise pas en anti-cerne actuellement, seulement pour dissimuler des petites rougeurs ou des boutons à l’occasion et il fait bien le job.

Review : La biotyfullbox de mai 2019

Forcément à côté de la box de janvier que j’ai surkiffée, celle-ci fait un peu pâle figure, malgré trois jolies découvertes. Un 3,5/5 pour cette box de mai dont les produits sont utiles et sympas, mais pas tous forcément dans mes goûts.

Si vous souhaitez recevoir cette Biotyfullbox, mon lien de parrainage vous permet de bénéficier de 10 euros de remise et de trois autres box offertes (celle de juin, la nouvelle box de juillet spéciale waterproof et le coffret découverte) soit 4 box pour 22.90 euros. (Pour info, je ne gagne qu’un euro de remise par parrainage).

Publicités

Review : La biotyfullbox de Janvier 2019

Alors oui, je sais, je suis un peu à la bourre pour écrire cette review, mais en fait je ne l’ai reçue que le mois dernier suite à une petite promo qui m’a permis de recevoir trois box. Et franchement, je ne regrette pas tellement cette box est superbe !

La Biotyfullbox du mois de janvier 2019 s’intitule La Cocooning et elle porte vraiment bien son nom ! Bon d’accord, on n’est plus au cœur de l’hiver et on a plutôt envie de passer notre journée dehors à profiter du soleil qu’à se chouchouter chez soi devant une série, et peut-être que l’intérêt de certains de ces produits est limité en plein été, mais il n’empêche qu’ils sont top ! En plus, la boite est vraiment jolie (je garde les boîtes pour organiser les armoires et les tiroirs).

L’huile sèche de Roucou de Purabali (21 euros le flacon de 50ml)

Gros coup de cœur pour ce produit à la senteur chaude et gourmande ! J’avais déjà reçu la brume cheveux et corps de la même gamme l’été dernier et j’avais adoré son parfum qui rappelle les îles. Cette fois il s’agit d’une huile sèche pour le visage, mais on a envie de s’en étaler sur tout le corps pour s’envelopper dans son parfum.

Il est conseillé de l’utiliser plutôt le matin pour son effet illuminateur, mais j’aime bien l’utiliser le soir.

biotyfullbox janvier 2019_4

Le masque nutritif cheveux d’Apicia (28 euros le flacon de 150ml)

Une marque qui ne m’est pas inconnue puisque l’an dernier j’avais reçu une crème pour le corps de cette marque qui utilise les bienfaits du miel dans des cosmétiques nourrissants et certifiés écocert. L’odeur de miel est assez forte, mais loin d’être désagréable. Je n’utilise jamais de soins pour les cheveux en dehors de mon shampoing solide et mes cheveux sont souvent secs et abîmés. Ce soin démêle bien mes cheveux qui semblent gaînés et lissés après le soin.

biotyfullbox janvier 2019_1

Le vernis pure color de Nailmatic (9 euros le flacon de 8ml)

Un vernis nude Diana (ton rosé) plutôt discret que j’apprécie particulièrement l’hiver. En été je préfère les couleurs plus pétantes comme le corail, ma couleur du moment. Mais je l’utiliserai sans aucun doute dans quelques mois.

Ce vernis a la particularité d’être 10 free ! Il est composé de solvants d’origine naturelle à base de coton, maïs, pomme de terre, blé et manioc, et de pigments naturels ou organiques.

biotyfullbox janvier 2019_3

La box comportait un petit accessoire pour aller avec : un porte vernis aux couleurs de Biotyfullbox. Un goody que je trouve inutile, mais que ma fille a trouvé pratique puisqu’il se fixe comme une bague sur les doigts de la main pour ne pas avoir besoin de tenir son flacon de vernis.

Le baume à lèvre de Kerilia (6 euros le tube de 4g)

Fruit d’une production 100% artisanale conçue avec des ingrédients bio et locaux, ce baume à lèvres est composé de macérat huileux de camomille matricaire aux propriétés anti-inflammatoires et adoucissantes, de macérât huileux de calendula, de beurre de cacao et de cire d’abeille.

Je ne l’ai pas encore testé, je le garde au chaud pour l’hiver prochain !

biotyfullbox janvier 2019_5

Le dissolvant #indispensable de Clever Beauty (24,90 euros le flacon de 50ml)

Effectivement un indispensable présenté dans un joli flacon en verre muni d’un pulvérisateur pour éviter d’en utiliser trop. Sa composition est naturelle à base de maïs et d’huile de ricin, hyper rare pour un dissolvant.

biotyfullbox janvier 2019_2

C’est l’une des meilleures box que j’ai reçue. Tous les produits me sont utiles : j’utilise du baume à lèvre l’hiver, des huiles végétales, du vernis et du dissolvant toute l’année. Et même si je n’achète pas de masque pour les cheveux par négligence, on peut dire que l’erreur est réparée. Donc un 5/5 pour cette box cocooning !

Si vous souhaitez recevoir la prochaine Biotyfullbox, mon lien de parrainage vous permet de bénéficier de 10 euros de remise et de trois anciennes box offertes, soit 4 box pour 22.90 euros. (Pour info, je ne gagne qu’un euro de remise par parrainage)

Une balade à travers champs pour reconnecter les enfants avec la nature

Les vacances d’été viennent de commencer et déjà les plus jeunes réclament la tablette ! Quant aux ados, difficile de leur faire lâcher leur smartphone ou leur manette. Soyons francs, nous ne leur donnons pas forcément le bon exemple : notre smartphone est devenu l’extension de notre cerveau et nous ne savons plus rien faire sans. Le numérique a modifié notre mode de vie : Nous sommes devenus hyper connectés. Et je serais bien hypocrite de le déplorer car je ne fais pas exception à la règle.

Cependant, il est important de savoir se recentrer sur l’essentiel. Et l’été est la période idéale pour déconnecter : du boulot, des soucis, mais aussi d’internet ! Et de réapprendre à nos enfants (surtout aux grands) que la nature est remplie de jolies surprises.

S’émerveiller des petites choses

Nous avons fait le choix de vivre dans une petit ville entourée de champs et de forêts. Aussi, il nous suffit de quelques minutes à pied ou à vélo pour nous retrouver en pleine nature. On décide rarement du chemin que nous allons emprunter lorsque nous partons en balade. On se laisse simplement portés par le moment « Tiens, et si on prenait par là ? » Et nous voilà partis à l’aventure !

sortie nature enfants champs

On commence par apprécier la chaleur du soleil et le souffle du vent dans les descentes. Nous prenons notre temps pour observer les petits détails autour de nous. Lorsque nous sommes à pied, nous nous arrêtons régulièrement pour observer les fleurs et les insectes et prendre quelques photos.

IMG_5250B

La nature comme terrain de jeu

Les bords des chemins sont recouverts de coquelicots et la petite dernière ne tarde pas à me réclamer une poupée. Patiemment, je lui montre ce que ma grand-mère m’avait transmis lorsque j’avais son âge.

20170605_165217.jpg

Lorsque la moisson a déjà été effectuée, les champs se transforment en véritables terrains de jeu. Saute-mouton, cache-cache, très vite, les idées fusent et les rires retentissent !

IMG_5304B

Reconnecter avec les acteurs de la vie locale

En cette fin d’après-midi, nous passons devant l’enclos des moutons, mais il s’y passe quelque chose d’assez inhabituel. On s’arrête quelques instants pour observer les fermiers nourrir les petits au biberon. Ils nous apprennent que la brebis souffre d’une mammite qui l’empêche de nourrir ses petits. Les enfants, même les plus grands, assistent attendris au spectacle. Les agneaux, habituellement très craintifs par nature, s’approchent d’eux et se laissent caresser.

20190706_183939

Plus loin, nous saluons les poneys qui appartiennent à une camarade de classe de la petite.

20190706_184754

Puis nous nous dirigeons vers le distributeur automatique de fruits installé par l’agriculteur local pour acheter les dernières cerises de la saison. Elles ne sont pas bio, mais issus de l’agriculture responsable. Ce sera le dessert de ce soir !

20190706_185438B

Brosse à dents en bambou ou brosse à dents rechargeable ?

De la brosse à dents aux cotons tiges en passant par le rasoir, la salle de bain génère de nombreux déchets. C’est donc souvent le premier endroit de la maison que l’on va modifier lorsque l’on décide de changer ses habitudes de consommation pour des achats plus responsables.

Sachant qu’une brosse à dents a une durée de vie moyenne de trois mois, cela représente, à l’échelle nationale, en moyenne 268 000 000 de brosses à dents jetées à la poubelle chaque année.

Et pourtant, il existe des alternatives aux classiques brosses à dent jetables.

La brosse à dents en bambou, une fausse bonne idée ?

Très à la mode depuis quelques années, le bambou est partout ! Dans le textile, dans notre assiette, et dans notre salle de bain…

Les brosses à dents en bambou ont le mérite d’être conçue à partir d’un matériau naturel et d’être biodégradable et compostable. Lorsque la brosse à dents arrive en fin de vie, il suffit de retirer les poils en nylon à la pince à épiler avant de déposer le manche dans le bac à compost. C’est pour cela que la brosse à dents en bambou a été mon premier choix. Cependant…

S’il est vrai que le bambou est une plante très résistante qui ne nécessite aucun engrais ni pesticide et qui de plus, pousse rapidement, l’engouement de l’industrie pour le bambou invite largement à la déforestation. Et on ne voudrait pas reproduire l’erreur faite avec l’huile de palme… De plus, 80% du bambou utilisé est importé d’Asie, ce qui génère une empreinte carbone lourde.

Brosse à dents en bambou ou brosse à dents éco-conçue ?

Brosse à dents en bambou Humble Brush ( 4,90 euros)

La brosse à dents à tête rechargeable, un choix durable

Une autre alternative plus durable est la brosse à dents à tête rechargeable. Le manche, souvent éco-conçu, se conserve ad vitam, seule la tête est remplacée lorsqu’elle arrive en fin de vie. Pour cela, il suffit d’acheter un pack de têtes de rechange que l’on clipsera sur le manche. Plusieurs marques commercialisent ce type de brosses à dents rechargeables.

L’entreprise Lamazuna, pionnière du zéro déchet, a été l’une des premières à lancer la brosse à dents rechargeable. Le manche est composé à 70% d’huile de ricin, l’emballage en carton est compostable et il est également possible de renvoyer gratuitement les têtes usagées pour qu’elles soient recyclées. Les manches sont disponibles en 5 coloris, et les têtes en souple ou medium. Voilà un achat éco-responsable, durable et made in France !

D’autres marques ont développé le même procédé, Nature et Découvertes, mais aussi Caliquo.

20190511_134931

Brosse à dents rechargeable Nature & Découvertes ( 5,95 euros)

 

5 idées (super faciles) de couture zéro déchet

Je vous avais expliqués il y a quelques temps comment je recycle les vêtements abîmés de mes enfants et je vous avais partagés mes petites idées de créations couture. A l’époque, je cousais exclusivement à la main, je n’avais donc pas osé me lancer dans de grandes entreprises. Et puis à Noël, je me suis offerte la machine à coudre de Lidl. Depuis, je tente plein de projets différents, toujours en récupérant les vêtements tâchés ou troués de mes enfants, que je ne peux ni vendre ni donner.

Les lingettes démaquillantes lavables

Projet idéal pour se faire la main avec la machine et découvrir ses différentes fonctions, les lingettes démaquillantes lavables sont vraiment faciles à réalisées. J’ai découpé un carré de 10cm de côté dans une feuille pour me constituer un patron. Ensuite, j’ai testé différents tissus : velours ras d’un vieux pyjama, jersey d’un t-shirt, polaire d’une écharpe… J’ai une préférence pour mes lingettes en polaire qui démaquille mieux les yeux.

20190616_180543

 

Le sac à pain / Les sacs à vrac

Second projet facile à réalisé, une fois qu’on a compris le fonctionnement de la machine à coudre, le sac à pain ne nécessite qu’une couture droite toute simple. Comme j’ai utilisé un vieux drap, je n’ai pas eu à coudre l’ourlet dans lequel on vient passer le cordon, il était déjà fait.

20190525_121601

Les sacs à vrac

Dans le même concept que le sac à pain, mais dans différentes tailles et différents tissus, voici les sacs à vrac. J’ai utilisé ici un tissu plus épais pour les fruits et légumes.

20190513_091825

La pochette à couvert

J’en avais un peu assez de mes couverts jetés en vrac dans mon sac à dos ou dans un tote bag, qui venaient taper contre ma gourde et mon tupp en verre. Je vous laisse imaginer le vacarme… J’ai trouvé un premier tuto de Fleurinette que j’ai un peu adapté et je me suis lancée en utilisant des jambes de pantalon dont le tissu est assez épais. J’ai cousu des scratch (je finis toujours par déchirer le tissu lorsque j’essaie de poser des boutons pressions en métal).

Mes créations couture zéro déchet

Au final, mes couverts glissaient par en haut donc j’ai du en coudre une autre qui se ferme par en haut cette fois-ci qui et qui est assortie à mon lunch bag.

Mes créations couture zéro déchet

Le lunch bag

Voilà un projet qui m’a demandé du temps ! Mais ça en valait la peine car je suis contente du résultat et il est vraiment pratique. Pour le réalisé, j’ai utilisé le patron de Et Lys Créa dont les explications sont bien claires et illustrées. J’ai utilisé le tissu assez épais d’une ancienne robe et celui d’une tunique bleu clair.

Mes créations couture zéro déchet

 

Idée bonus : Des vêtements de poupées

Depuis quelques années, j’ai pris l’habitude de fabriquer un cadeau fait main à chacun de mes enfants pour Noël. Cette année, ma petite dernière a reçu des lits superposés pour ses poupées avec le linge de lit et des petits vêtements.

Mes créations couture zéro déchet

Pour réaliser les couvertures, j’ai utilisé deux rectangles découpés dans une vieille robe de chambre en tissu doudou et l’autre dans une robe grise en coton. J’ai cousu envers sur envers et j’ai retourné.

Pour les petites robes, j’ai trouvé des patrons sur le blog en anglais de Jane lost in Ideas que je décline et que j’adapte en fonction du résultat souhaité. La couture de vêtements poupée est minutieuse et un peu difficile, mais aussi très amusant. Elles vont bientôt avoir une garde robe plus grande que la mienne !

 

Blacklistons le Black Friday !

Black Friday par-ci, Black Friday par-là, je ne suis pas loin de l’overdose ! Suis-je la seule à ne voir et n’entendre que ces mots-là dans les médias et sur les réseaux sociaux à longueur de journée ? Que ce soit lorsque j’ouvre ma boite mail ou que j’allume la radio (et je n’ose même pas imaginer ce que ça doit être à la télé !), ces deux mots reviennent en boucle accompagnés de petites phrases insidieuses « Craquez », « Faites-vous plaisir » « Laissez-vous tenter ». Tiens, tiens, ça me rappelle vaguement quelque chose ^^

Ceci étant dit, c’est quoi exactement le Black Friday ?

Le Black Friday est un événement marketing organisé aux USA juste après les festivités de Thanksgiving, qui lance le départ des achats de Noël. Surfant sur la mode américaine, toutes les grandes enseignes françaises proposent désormais des promotions incroyables lors de cette journée.

Concrètement, le Black Friday n’est rien d’autre qu’une technique marketing comme une autre pour nous pousser à la surconsommation en nous faisant miroiter des affaires en or. Cependant, si l’on en croit l’étude l’association de consommateurs UFC-Que Choisir,  le consommateur n’économiserait que 2% en moyenne lors du Black Friday…

Et pendant que les français « se laissent tenter » à dépenser de l’argent qu’ils n’ont pas en « craquant » pour des objets dont ils n’ont pas vraiment besoin juste pour « se faire plaisir », ce sont toujours les mêmes qui s’enrichissent à nos dépens. Juste pour info, comme ça, les Français ont dépensé 845 millions d’euros en ligne et 4,5 milliards d’euros dans les magasins lors du Black Friday en 2017… Ce n’est pas moi qui le dit, mais le rapport du Centre For Retail Research (CRC).

 

C’est bien la peine de porter le gilet jaune pour se plaindre du prix du carburant si c’est pour faire cramer la carte bleue la semaine suivante sur Amazon !

Comment résister au Black Friday ?

  • On se déconnecte de tout ce jour là pour éviter de succomber à la tentation qui se manifestera à coup de mails et de pubs tout au long de la journée par tous les moyens de communication possibles.

 

  • On se demande avant tout si on a envie ou besoin de cet objet ou si on nous a fait croire qu’on en avait envie ou besoin.

 

  • On consulte son compte bancaire qui nous rappellera sans doute que non, on ne peut pas se permettre cet achat compulsif, surtout en fin de mois ^^

 

  • On se rappelle également que le 8 décembre c’est la marche pour le climat et que surconsommer c’est vraiment pas bon pour la planète.

 

 

climate friday

Optez pour le Green Friday

Et si vous attendiez ce jour pour faire un achat dont vous aviez vraiment besoin, Femininbio a consacré un article très intéressant sur les alternatives au Black Friday que je vous invite vivement à découvrir.

On y découvre notamment une liste d’enseignes éthiques qui se sont engagées à reverser 15% des bénéfices réalisés pendant le Black Green Friday à une association de protection de l’environnement. Et ça, c’est bon pour la planète !

 

 

 

Célébrer Halloween en mode zéro déchet, c’est possible ?

Certains diront qu’Halloween n’est qu’une fête commerciale (comme tant d’autres !). D’autres diront que c’est une fête américaine et qu’elle n’est pas vraiment ancrée dans nos traditions (En réalité, elle a trouvé sa source en Irlande, mais bref).

Moi j’ai envie de dire qu’une fête c’est ce que nous en faisons et qu’il est toujours dommage de louper une occasion de s’amuser. Halloween peut très bien se fêter en mode zéro déchet. Il suffit d’un peu d’imagination.

1- Des déguisements DIY

Les enfants adorent se déguiser et se faire peur. Alors Halloween, forcément ils adorent. Cependant, il est inutile de se ruiner en costumes made in Bengladesh ou en accessoires 100% perturbateurs endocriniens pour avoir un costume sympa pour Halloween.

On peut aisément réaliser un costume effrayant avec de vieux vêtements ou des matériaux de récup’. Une simple robe noire, deux tresses et voilà Mercredi Adams !

Un pantalon noir, une chemise blanche et un morceau de tissu noir en guise de cape (une jupe longue ?) et vous obtenez un mini Dracula. Un vieux draps blanc avec des bottes noires et un perfecto et vous devenez la fiancée de Chucky…

dracula chucky

Et pourquoi pas, ce costume de sorcière DIY ? (Oui oui, c’est bien la méchante sorcière de l’Ouest… ou de l’Est, je ne sais plus. Bref, celle qui se fait écraser par la maison de Dorothee ! )

IMG_1481

Pensez aux films d’horreur qui ont marqué votre adolescence, vous y trouverez certainement des idées.

2 – Un maquillage 100% naturel

Si vous souhaitez réaliser un maquillage monstrueux, soyez très prudent ! La plupart des cosmétiques pour enfants contiennent des perturbateurs endocriniens, voire des métaux lourds !

Vous pouvez vous orienter vers la marque NAMAKI qui propose une gamme de maquillage bio pour enfants.

maquillage-bio-namaki---kit-3-couleurs-sorciere-et-zombie-namaki-p-image-124534-grande

Ou plus simplement d’utiliser des produits alimentaires. Pour obtenir un teint vampiresque, il vous suffit de saupoudrer un peu de maïzena 😉 Et pour obtenir différentes couleurs, je vous partage l’astuce de la famille Zéro Déchet qui consiste à mélanger quelques gouttes de colorant alimentaire dans du lait démaquillant. Testé et approuvé par Dark Sidius en personne ^^

 

3- Des décos d’Halloween naturelles ou DIY

Le jour d’Halloween, orange is the new black ^^ Alors sans pour autant transformer sa maison en château hanté, on peut créer une petite déco d’Halloween avec trois fois rien : des cucurbitacées bien sûr, mais aussi des pommes de pin, des feuilles mortes, des bougies… ou des clémentines ^^

Halloween en mode zéro déchet

Réalisez des photophore à l’effigie du célèbre Jack O’Lantern à partir de bocaux ou de boites de conserve (c’est plus fun et plus facile que de creuser une citrouille !) que vous disposerez sur le bord de votre fenêtre ou devant votre porte.

potshalloween

 

4- Des friandises effrayantes faites-maison

Aux États-Unis, la fête d’Halloween est marquée par la célèbre chasse aux bonbons. En France, on est un peu frileux à l’idée de laisser nos chères têtes blondes sonner chez de parfaits inconnus pour leur réclamer des friandises.

Chez moi, les commerçants jouent le jeu : ils décorent leurs boutiques, certains se déguisent pour l’occasion et distribuent des bonbons aux enfants. Les enfants sont plus que ravis et ça fait vivre notre petite ville.  Pour partir à la chasse aux bonbons, improvisez un panier à l’aide d’une simple boite de conserve, de papier crépon et d’un fil de fer.

Halloween en mode zéro déchet

Et surtout fermez les yeux ! Parce que les bonbons c’est tout sauf zéro déchet. Déjà parce qu’ils sont emballés et sur-emballés, et puis ils sont bourrés d’additifs douteux.

Si la chasse aux bonbons ne vous tente pas, rien ne vous empêche de constituer à la place un petit repas thématique. Un apéro dînatoire avec des muffins au potiron ou des petits fours aux formes halloweenesques à déguster en famille devant L’étrange Noël de Mr Jack ou en se racontant des « histoires qui font peur ».

recette muffins au potiron

 

Joyeux Halloween à tous !