Archives pour la catégorie Vie pratique

#EVENT : Venez marcher pour la justice climatique et sociale le 21 septembre 2019

On ne peut pas l’ignorer, cette année est celle du climat et des revendications écolos. Parallèlement au mouvement des Gilets Jaunes, de nombreuses manifestations ont été mises en place tout au long de l’année pour obtenir du gouvernement, des mesures concrètes pour freiner le réchauffement climatique.

Au delà des marches qui ont rassemblé des milliers de gens dans les rues (nous étions 107 000 à Paris le 16 mars), des actions non-violentes ont été menées par des associations telles que Extinction Rébellion sans parler de la grève des étudiants initiée par la jeune Greta Thunberg.

Après un été caniculaire sans précédent qui a multiplié par 100 la vitesse de fonte des glaciers en Alaska, et les feux de forêt en Amazonie, il est temps de reprendre du service ! Il ne nous reste plus que quelques mois pour renverser la vapeur, sans quoi, nos enfants vivront dans un monde bien différent du nôtre…

Aujourd’hui démarrent les festivités de la semaine de la justice climatique et sociale avec notamment une grève aujourd’hui vendredi et la grande marche demain.

En parallèle, Boycott Citoyen appelle à une grève générale de la consommation pendant une semaine.

Et demain aura lieu la prochaine grande manifestation. C’est le moment de descendre dans les rues pour montrer au gouvernement que nous sommes conscients de l’urgence et que nous exigeons des mesures immédiates pour lutter contre le réchauffement climatique.

Je le dis souvent, chacun à son rôle à jouer. Si tout le monde s’y met on peut changer les choses ! Alors nous on sera à Paris demain !

Et vous, vous serez où ?

Faire un don de cheveux pour les personnes atteintes du cancer

Donner ses cheveux pour soutenir les malades du cancer est un acte de plus en plus populaire et peut-être en avez-vous déjà entendu parler. En effet, la chimiothérapie, l’un des traitements contre le cancer, provoque la perte totale des cheveux, ce qui a souvent un impact psychologique fort sur les malades, notamment les femmes qui peuvent ressentir une diminution de leur féminité. 

Faire un don de cheveux a donc une portée symbolique forte. Mais pas seulement ! Il permet à des personnes malades d’acquérir des prothèses capillaires à moindre coût.

En effet, l’association Solid’hair récupère les dons de cheveux qu’elle revend ensuite à des perruquiers afin de financer l’achat de perruques pour les personnes atteintes du cancer. 

Il y a quelques mois, ma fille aînée m’a parlé de son projet de faire un don de cheveux. Elle s’est renseignée sur le site de l’association afin d’être sûre de bien remplir les conditions pour que son don soit utilisé.

Les conditions :

  • La longueur des mèches doit être d’au minimum 25 cm
  • Les cheveux doivent être naturels (donc pas de couleur, même pas de henné, et pas de permanente non plus)
  • Les cheveux doivent être en bonne santé

Elle a donc coupé les pointes régulièrement pour éviter qu’ils ne soient pas abîmés au moment du don.

Des coiffeurs partenaires

Certains coiffeurs sont partenaires de l’association Solid’hair et offrent la coupe de cheveux pour les donateurs. Ma fille craignait de mal s’y prendre et a téléphoné à plusieurs coiffeurs près de chez nous et à Paris qui lui proposaient une remise sur la coupe, mais au vu des tarifs pratiqués, cela revenait à un tarif classique (entre 20 et 30 euros). Aussi, elle a préféré que je lui coupe moi-même (vla la pression ! )

Si vous souhaitez le faire vous-même, voilà le protocole à respecter :

Comment procéder ?

Tout d’abord, il faut bien les laver juste avant, les coiffer et les sécher.

Faire un don de cheveux pour les personnes atteintes du cancer

Ensuite, on va séparer la chevelure en plusieurs mèches que l’on va attacher avec un élastique. Nous avons fait trois couettes, mais vu l’épaisseur des cheveux de ma miss, on aurait pu en faire davantage car elles ont été difficiles à couper.

Faire un don de cheveux pour les personnes atteintes du cancer

On fait glisser l’élastique à la hauteur souhaiter en vérifiant bien que la longueur des mèches sera supérieur à 25 cm et on rajoute un second élastique sur la longueur pour bien maintenir les cheveux par la suite. Et on coupe à 1cm environ au dessus du premier élastique.

Faire un don de cheveux pour les personnes atteintes du cancer

Et voilà, une trentaine de centimètres de don !

Faire un don de cheveux pour les personnes atteintes du cancer

Il suffit ensuite de glisser les mèches dans une enveloppe et de les envoyer à l’adresse du partenaire de Solid’hair chargé de réceptionner les dons.

Faire un don de cheveux pour les personnes atteintes du cancer

Je dois dire que je suis plutôt fière de ma fille qui a décidé seule de faire ce geste. Je ne savais pas du tout qu’elle projetait de couper ses cheveux jusqu’à ce qu’elle me parle de son projet. Je trouve que cette jeune génération est bien plus consciente et engagée que nous ne l’étions ce que je trouve à la fois magnifique et triste. 

Et vous, avez vous déjà fait un don de cheveux ? Projetez-vous de le faire ?

 

 

 

 

3 gestes simples pour sauver la forêt Amazonienne !

Depuis le début de l’été, je vois passer des infos super inquiétantes concernant le climat : record de chaleur à Paris, feux de forêts en Sibérie, fonte massive du Groenland, et maintenant la forêt amazonienne en proie à un incendie sans précédent. Je vois également beaucoup de gens commenter  » ça fait peur ! « , « Dans quel monde vivront nos enfants ?  » ou encore « Il faut faire quelque chose ! « 

Oui, ça fait peur et on peut effectivement d’ores et déjà s’inquiéter pour l’avenir de nos enfants. Mais surtout, nous pouvons tous faire quelque chose ! Vous connaissez l’effet papillon ? Et si un barbecue entre amis provoquait un feu de forêt en Amérique du Sud ?

 

Tout d’abord, sachez que les incendies en Amazonie sont volontaires. Ils sont commandités afin de faire de la place pour de futures plantations de palmiers à huile, de soja et des parcelles de bétails. Mais pourquoi donc ?

  • On sait que l’huile de palme est beaucoup utilisée dans l’alimentation, notamment dans les préparations industrielles (plats préparés, biscuits…), mais elle est également utilisée dans les cosmétiques et les produits ménagers. Oui, on en retrouve partout de cette saleté ! Surtout dans les carburants qui représentent 75% de la consommation d’huile de palme en France. Et oui…

 

  • Le soja est principalement cultivé pour nourrir les animaux d’élevage et notamment la volaille et le porc. Or, si la viande consommée par les français est étiquetée VF (comprenez Viande Française), devinez d’où vient la farine de soja avec laquelle les animaux ont été nourris ?

 

  • Le Brésil est le premier pays exportateur de bœuf. Or, si la France importe encore peu de viande du Brésil (attention aux accords du mercosur), les français sont de gros consommateurs de chaussures en cuir… Cuir qui provient du bœuf brésilien.

 

La forêt amazonienne est le poumon de la planète et elle est en train de partir en fumée. Petit cours accéléré de svt-physique-chimie : les arbres absorbent le co2 que l’on sait trop bien fabriquer et rejettent de l’oxygène que l’on ne sait pas fabriquer. Les forêts sont donc indispensables à notre survie. Le second problème c’est que ces feux de forêt produisent encore plus de co2 et accélèrent ainsi le réchauffement climatique et la fonte des glaces.

Alors concrètement, qu’est-ce qu’on peut faire pour éviter ça ?

 

1- On signe la pétition

Gabriel Santos, avocat brésilien, a lancé une pétition pour demander au gouvernement brésilien une enquête sur ces feux de forêt et punir les coupables.

Signer une pétition, c’est tout bête, ça prend 30 secondes et ça permet de soutenir ceux qui s’engagent sur le terrain et de montrer aux dirigeants brésiliens que ce sujet nous préoccupe TOUS et qu’il serait bien qu’ils agissent en conséquence. Et bien sûr, on partage la pétition sur nos réseaux sociaux pour la faire connaître !

https://www.change.org/p/stoppons-l-incendie-de-la-for%C3%AAt-amazonienne

 

2- On évalue notre « empreinte forêt »

L’association de protection des forêts Envol Vert a préparé un petit test qui vous permet de calculer votre « empreinte forêt » en se basant sur des questions concernant votre mode de vie. C’est un peu comme calculer son empreinte carbone mais on ne prend en considération que les conséquences sur les arbres. L’objectif de ce test est d’identifier nos mauvaises habitudes de consommation afin de les modifier.

http://empreinte-foret.org/quizz/

Je l’ai fait et voilà mon résultat.

Screenshot_20190826-142813_Chrome.jpg

 

Mon impact en Afrique est lié à ma grande consommation de chocolat, une consommation que je vais devoir diminuer (ce sont mes hanches qui vont être contentes ^^). Mon impact en Amérique du Sud est lié à ma consommation de produits laitiers (bien qu’exclusivement bio). Mon impact en Europe est du à ma consommation de papier (pour le boulot ) et mon impact en Asie à la présence d’huile de palme dans l’alimentation.

Je vous invite à partager vos résultats et vos objectifs en commentaire 😉

 

3- On boycotte

On vient de le voir, la mauvaise nouvelle c’est que notre consommation est responsable de ce qui se passe là-bas ! La bonne nouvelle c’est que notre consommation est responsable de ce qui se passe là-bas ! Et oui, ça fonctionne dans les deux sens : il suffit de changer notre manière de consommer pour faire bouger les choses !

Et rien de tel que le boycott ! C’est tout simple, vraiment et ça a fait ses preuves.

FB_IMG_1566847733018

Alors on boycotte quoi ? Et bien l’huile de palme pour commencer ! On boycotte les marques les plus utilisatrices d’huile de palme : Oréo, Ferrero, Lu… et on télécharge l’appli buy or not qui nous indique si la marque fait l’objet d’une controverse. Avec Scan Eat ou Open Food Facts on scanne nos produits alimentaires pour vérifier qu’ils ne contiennent pas d’huile de palme. En plus de ravager la planète, l’huile de palme est l’huile la plus nocive pour la santé.

Ce qui est dommage c’est que ces applis ne recensent pas les produits non-alimentaires et il est donc impossible de scanner nos cosmétiques (savons) ou produits ménagers, notamment la lessive, pour vérifier s’ils contiennent de l’huile de palme. Yuka que j’utilise beaucoup et qui recense les cosmétiques, ne l’indique pas. Je vous invite cependant à fabriquer votre lessive, au moins vous saurez ce qu’il y a dedans !

Ensuite, ce qui serait vraiment écolo ce serait de boycotter la viande ET le carburant. Mais soyons raisonnable, si tous les français diminuaient leur consommation de viande par deux, ça serait déjà super ! Dans un premier temps, boycottez tout produit carné nourri au soja et privilégiez les producteurs locaux.

campagne_act4amazonia_visuel-1

Idem pour les déplacements en voiture. Sortir la voiture pour aller à la boulangerie qui se situe à 5 ou 10 mn à pied, ce n’est vraiment pas raisonnable surtout qu’il n’y a pas de place pour se garer alors on se gare à l’arrache juste devant, à moitié sur le trottoir et on gêne les piétons (je n’ai pas de voiture, je circule à pied le plus souvent ou à vélo et j’ai une boulangerie au bout de ma rue, croyez-moi, c’est du vécu ! ) Allez chercher le pain à pied, privilégiez le vélo (quand c’est possible), le covoiturage et les transports en commun.

On boycotte également les chaussures et accessoires en cuir et on les achète d’occasion. Allez donc faire un tour sur Vinted, il y a l’embarras du choix !

 

Vous voyez, on est loin d’être aussi impuissants que l’on voudrait bien le croire 🙂 

 

 

5 idées (super faciles) de couture zéro déchet

Je vous avais expliqués il y a quelques temps comment je recycle les vêtements abîmés de mes enfants et je vous avais partagés mes petites idées de créations couture. A l’époque, je cousais exclusivement à la main, je n’avais donc pas osé me lancer dans de grandes entreprises. Et puis à Noël, je me suis offerte la machine à coudre de Lidl. Depuis, je tente plein de projets différents, toujours en récupérant les vêtements tâchés ou troués de mes enfants, que je ne peux ni vendre ni donner.

Les lingettes démaquillantes lavables

Projet idéal pour se faire la main avec la machine et découvrir ses différentes fonctions, les lingettes démaquillantes lavables sont vraiment faciles à réalisées. J’ai découpé un carré de 10cm de côté dans une feuille pour me constituer un patron. Ensuite, j’ai testé différents tissus : velours ras d’un vieux pyjama, jersey d’un t-shirt, polaire d’une écharpe… J’ai une préférence pour mes lingettes en polaire qui démaquille mieux les yeux.

20190616_180543

 

Le sac à pain / Les sacs à vrac

Second projet facile à réalisé, une fois qu’on a compris le fonctionnement de la machine à coudre, le sac à pain ne nécessite qu’une couture droite toute simple. Comme j’ai utilisé un vieux drap, je n’ai pas eu à coudre l’ourlet dans lequel on vient passer le cordon, il était déjà fait.

20190525_121601

Les sacs à vrac

Dans le même concept que le sac à pain, mais dans différentes tailles et différents tissus, voici les sacs à vrac. J’ai utilisé ici un tissu plus épais pour les fruits et légumes.

20190513_091825

La pochette à couvert

J’en avais un peu assez de mes couverts jetés en vrac dans mon sac à dos ou dans un tote bag, qui venaient taper contre ma gourde et mon tupp en verre. Je vous laisse imaginer le vacarme… J’ai trouvé un premier tuto de Fleurinette que j’ai un peu adapté et je me suis lancée en utilisant des jambes de pantalon dont le tissu est assez épais. J’ai cousu des scratch (je finis toujours par déchirer le tissu lorsque j’essaie de poser des boutons pressions en métal).

Mes créations couture zéro déchet

Au final, mes couverts glissaient par en haut donc j’ai du en coudre une autre qui se ferme par en haut cette fois-ci qui et qui est assortie à mon lunch bag.

Mes créations couture zéro déchet

Le lunch bag

Voilà un projet qui m’a demandé du temps ! Mais ça en valait la peine car je suis contente du résultat et il est vraiment pratique. Pour le réalisé, j’ai utilisé le patron de Et Lys Créa dont les explications sont bien claires et illustrées. J’ai utilisé le tissu assez épais d’une ancienne robe et celui d’une tunique bleu clair.

Mes créations couture zéro déchet

 

Idée bonus : Des vêtements de poupées

Depuis quelques années, j’ai pris l’habitude de fabriquer un cadeau fait main à chacun de mes enfants pour Noël. Cette année, ma petite dernière a reçu des lits superposés pour ses poupées avec le linge de lit et des petits vêtements.

Mes créations couture zéro déchet

Pour réaliser les couvertures, j’ai utilisé deux rectangles découpés dans une vieille robe de chambre en tissu doudou et l’autre dans une robe grise en coton. J’ai cousu envers sur envers et j’ai retourné.

Pour les petites robes, j’ai trouvé des patrons sur le blog en anglais de Jane lost in Ideas que je décline et que j’adapte en fonction du résultat souhaité. La couture de vêtements poupée est minutieuse et un peu difficile, mais aussi très amusant. Elles vont bientôt avoir une garde robe plus grande que la mienne !

 

Des défis pour la planète à réaliser tous ensemble

La semaine dernière, je vous faisais part de mon bilan et de mes bonnes résolutions pour la nouvelle année. Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler de défis lancés à l’échelle nationale voire internationale, pour tenter de sauver la planète.

Rien de neuf

Le Défi Rien de neuf a été lancé par Zero Waste France à toute la communauté zéro déchet.

Le concept : Ne rien acheter de neuf de toute l’année. Pour nous aider, le site propose des conseils pour consommer différemment et ainsi apprendre à se passer du neuf.

L’objectif : Sensibiliser les consommateurs aux conséquences environnementales engendrées par la surconsommation et passer ainsi progressivement au zéro déchet.

Ce que j’en pense : Une belle idée qui a déjà le mérite de créer le buzz. En effet, plusieurs médias nationaux ont relayé l’information. Alors, certes, ça ne fera pas changer les comportements du jour au lendemain, mais ça fera réfléchir petit à petit.

Et chez moi : J’ai déjà tendance à me poser plusieurs questions avant tout achat : 1- Est-ce que je peux le fabriquer moi-même. Si la réponse est non, vient alors la question 2- Est-ce que je peux le trouver d’occasion ? Tous mes meubles ont été achetés d’occasion (sauf la machine à laver qui a été achetée neuve l’an dernier après que la précédente, achetée d’occasion n’ait duré que deux mois. Celle d’avant avait également été achetée d’occasion). La majeure partie de ma vaisselle et de mon linge de maison m’a été donnée lors de mon emménagement (L’occasion pour mes amies de désencombrer, minimalisme power ^^ ). Les quelques objets déco sont DIY ou chinés et la plupart de mes vêtements sont de seconde main. Les livres, c’est moitié-moitié : des livres achetés en brocante, d’autres en librairie (faut bien faire vivre les commerces de proximité, non ?)

En revanche, mes enfants grandissent et j’achète de plus en plus rarement leurs vêtements d’occasion, pour la simple raison qu’il y en a peu. Concernant les chaussures, c’est tout bonnement impensable, d’autant qu’ils ont des semelles orthopédiques. Bref, le défi me semble difficile sur certains points, mais pas irréalisable. Et puis réduire, c’est déjà un grand pas, non ?

Pour vous inscrire au défi Rien de neuf, rendez-vous directement sur le site Zero Waste France.

Le défi minsgame

C’est un défi minimaliste lancé par Joshua Fields Millburn & Ryan Nicodemus du blog The Minimalists.

Le concept : désencombrer sa maison en un mois à raison d’un objet le premier jour, de deux objets le deuxième jour, etc. jusqu’à 30 objets le dernier jour du mois.

L’objectif : le but de ce défi est d’apprendre à trier ce qui est essentiel et ce qui ne l’est pas, ce qui ne nous sert pas au quotidien et au final, nous encombre. Attention, l’idée est de vendre ou donner les objets et non de les jeter pour créer du déchet !

Ce que j’en pense : Une petit challenge fun et facile à partager sur les réseaux sociaux avec la communauté avec le hashtag #minsgame.

Et chez moi : J’ai réalisé un gros tri cet été avant de faire une brocante. Alors certes, il me reste sans doute quelques petites choses auxquelles je n’avais pas pensées, mais le gros a déjà été trié (beaucoup beaucoup de vêtements, quelques jouets, des babioles, des ustensiles de cuisine que je n’utilise jamais…) Je pense me lancer dans ce défi plutôt l’été prochain. Une fois par an, c’est un bon rythme.

6 bonnes résolutions faciles à prendre pour la planète

Mr Mondialisation lance non pas un défi mais 6 ! En fait, il s’agit plutôt de bonnes résolutions, mais ça met plus de pression si on parle de défis ^^

Le concept : réduire ses déchets alimentaires, réduire sa consommation de plastique, réduire sa consommation de viande, consommer local et bio, veillez au cruelty free, mieux vivre.

Le site donne des conseils simples et efficaces pour mettre en pratique chacune d’entre elles.

L’objectif : sensibiliser un maximum de personnes aux problèmes environnementaux et montrer que chacun doit faire sa part en matière de zéro déchet, de souffrance animale, de surconsommation, etc.

Ce que j’en pense : Ce sont des habitudes à prendre facilement, même pour des non-écolos.

Et chez moi : Je déteste le gâchis depuis toujours et j’achète exclusivement des produits de base que j’utilise au quotidien et qui n’ont pas le temps de se périmer, sauf parfois les fruits… Régime végétarien exclusif avec une volonté de transition vers le véganisme. Consommer local et bio est compliqué où je vis, pour l’instant je n’ai pas trouvé de solution… Je veille à ma consommation de plastique mais j’en ai toujours plus qu’il n’en faudrait :/ Mes cosmétiques sont végans, je n’ai pas de voiture… Bref, je suis sur le bon chemin mais il en reste encore à faire 🙂

Que pensez-vous de ces initiatives ? Vous allez participer à ces défis ?

 

 

Deux idées de cadeaux diy pour la fête des mères

Il y a quelques mois, je me suis creusée les méninges pour trouver des idées de cadeaux home made pour l’anniversaire d’une amie. Mon amie est une kawaii addict, elle adore tout ce qui est mignon et coloré, les petits animaux rigolos, mais elle est aussi très féminine et aime les produits de beauté. Il me fallait donc relever le défi de réaliser un cadeau à la fois kawaii et green.

Dans ces cas là, Pinterest est mon meilleur ami. J’ai cherché des idées de cadeaux diy que j’ai adapté version kawaii. Finalement, ce n’est pas un, mais deux cadeaux que j’ai réussi à fabriquer.

Le premier est un masque de nuit en forme de chat. En effet, facile à réaliser par les débutantes, le masque de nuit est plutôt populaire dans la rubrique couture sur Pinterest. Au départ, j’avais vu une version rigolote avec simplement deux yeux fermés.

tutorial_slider_top_schlafmaske-naehen-untenneu1

Puis, j’ai découvert des modèles originaux comme le masque de nuit avec des oreilles de chat.

cd6cbcd1ccbd81ea315258fc099cefce

Du coup, j’ai fait un mix des deux et j’ai cousu un masque de nuit chat, doux comme un doudou pour bien dormir.

Ensuite, comme je voulais tester la recette du baume à lèvres maison, j’ai simplement doublé les doses et je l’ai conditionné dans un ancien contenant de fard à paupière relooké avec un peu de masking tape rose à pois pour le côté kawaii, et voilà 🙂

img_6703

img_6707

Téléphonie et écologie : difficile à concilier ?

Après 4 ans de bons et loyaux services, mon téléphone portable est mort. HS, foutu. Il va bientôt partir pour le bac de recyclage où il va advenir je ne sais quoi. Du coup, je me pose beaucoup de question sur la façon de concilier téléphonie et écologie. Il y a déjà l’aspect éthique qui se pose en amont sur les conditions de fabrications des smartphones, mais également l’aspect développement durable qui se pose en fin de vie. Entre les deux, l’impact sur la santé des utilisateurs.

Vous connaissez l’effet papillon ? Et bien sachez que la fabrication de nos smartphones a des conséquences terribles à l’autre bout du monde. Il y a quelques jours, je suis tombée sur cette vidéo très intéressante qui tombe justement à pic quant à ma réflexion sur l’achat de mon prochain smartphone.

Un smartphone éthique et durable

Pour remédier aux problèmes cités plus haut, un nouveau smartphone révolutionnaire a vu le jour : Le Fairphone. Pour ceux qui n’en ont pas encore entendu parler, le Fairphone est un smartphone d’origine néerlandaise orienté vers l’éthique et le développement durable. D’une part, les minéraux utilisés pour la fabrication du Fairephone proviennent de pays qui ne sont pas en zone de conflit et sont assemblés dans des conditions de travail décentes.

Phone2

Ensuite, le Fairphone est conçu pour durer dans le temps et c’est ça qui est véritablement révolutionnaire au XXIème siècle ! Et oui, car si dans le temps, au bon vieux temps, celui de nos aïeux,  on réparait les objets cassés,  on nous a petit à petit persuadés qu’un objet cassé n’était plus bon qu’à être jeté. Et ça, en seulement deux générations ! Avec le Fairphone,  au lieu de remplacer votre smartphone à la moindre défaillance, vous commandez les pièces détachées et vous les changez vous-même (la notice est fournie ^^ ). Bye bye l’obsolescence programmée !

STORY-3b

Le seul (gros) soucis, c’est que le Fairphone n’est proposé chez aucun opérateur de téléphonie mobile. Aussi, il faut l’acheter comptant chez le fabricant au prix de 525 euros. Un budget que je n’ai pas bien entendu :/

Si comme moi vous êtes fauchés, il vous reste le marché de l’occasion. De nombreuses personnes revendent leur ancien smartphone un ou deux ans après pour le dernier modèle. Ne culpabilisez pas en pensant que vous les encouragez dans leur démarche en leur permettant de se payer leur nouveau jouet. Ce n’est pas ainsi qu’on amène les gens à changer leurs habitudes. Voyez plutôt l’occasion d’avoir un smartphone performant de deuxième main à bas prix.

Des accessoires de téléphonie en matière naturelle

C’est un aspect qui peut paraître trivial de prime abord, mais la recherche de coque de protection peut devenir également un vrai casse-tête quand on recherche la simplicité et le naturel.

En effet, si les industriels rivalisent d’imagination pour créer des coques pour smartphone toutes plus originales les unes que les autres, elles sont bien souvent composées de matières peu écologiques. On trouve généralement du silicone pour la coque en elle-même, teinté par on ne sait quel procédé, et l’étui flip-cover est fabriqué à partir de matières issues de la pétrochimie, relâchant certainement des COV notamment du formaldéhyde. Pas super écolo, ni très sain en sachant que c’est un produit que l’on aura entre les mains très très TRÈS souvent.

Après de longues recherches, j’ai découvert qu’il existait des coques de protection en bois de bambou certifié. Alors pour l’aspect naturel nickel, niveau esthétique c’est top, mais niveau protection contre les chocs, j’émets quelques réserves…

coque-pour-iphone-en-bois-certifie-wood-skin

Il existe également des coques de protection en liège. Là, je trouve que ça devient intéressant car le liège est une matière suffisamment souple pour permettre l’absorption des chocs en cas de chute notamment. Et niveau esthétique, ça en jette !

 

Voilà, j’espère avoir pu vous éclairer un peu sur ce qui se fait en matière de téléphonie green. Comme vous l’aurez compris, il y a encore beaucoup à faire dans ce domaine. Espérons que les fabricants comprennent rapidement que la technologie la plus évoluée est celle qui ne nuit pas à l’humanité.

Enregistrer