Archives mensuelles : juin 2019

Brosse à dents en bambou ou brosse à dents rechargeable ?

De la brosse à dents aux cotons tiges en passant par le rasoir, la salle de bain génère de nombreux déchets. C’est donc souvent le premier endroit de la maison que l’on va modifier lorsque l’on décide de changer ses habitudes de consommation pour des achats plus responsables.

Sachant qu’une brosse à dents a une durée de vie moyenne de trois mois, cela représente, à l’échelle nationale, en moyenne 268 000 000 de brosses à dents jetées à la poubelle chaque année.

Et pourtant, il existe des alternatives aux classiques brosses à dent jetables.

La brosse à dents en bambou, une fausse bonne idée ?

Très à la mode depuis quelques années, le bambou est partout ! Dans le textile, dans notre assiette, et dans notre salle de bain…

Les brosses à dents en bambou ont le mérite d’être conçue à partir d’un matériau naturel et d’être biodégradable et compostable. Lorsque la brosse à dents arrive en fin de vie, il suffit de retirer les poils en nylon à la pince à épiler avant de déposer le manche dans le bac à compost. C’est pour cela que la brosse à dents en bambou a été mon premier choix. Cependant…

S’il est vrai que le bambou est une plante très résistante qui ne nécessite aucun engrais ni pesticide et qui de plus, pousse rapidement, l’engouement de l’industrie pour le bambou invite largement à la déforestation. Et on ne voudrait pas reproduire l’erreur faite avec l’huile de palme… De plus, 80% du bambou utilisé est importé d’Asie, ce qui génère une empreinte carbone lourde.

Brosse à dents en bambou ou brosse à dents éco-conçue ?

Brosse à dents en bambou Humble Brush ( 4,90 euros)

La brosse à dents à tête rechargeable, un choix durable

Une autre alternative plus durable est la brosse à dents à tête rechargeable. Le manche, souvent éco-conçu, se conserve ad vitam, seule la tête est remplacée lorsqu’elle arrive en fin de vie. Pour cela, il suffit d’acheter un pack de têtes de rechange que l’on clipsera sur le manche. Plusieurs marques commercialisent ce type de brosses à dents rechargeables.

L’entreprise Lamazuna, pionnière du zéro déchet, a été l’une des premières à lancer la brosse à dents rechargeable. Le manche est composé à 70% d’huile de ricin, l’emballage en carton est compostable et il est également possible de renvoyer gratuitement les têtes usagées pour qu’elles soient recyclées. Les manches sont disponibles en 5 coloris, et les têtes en souple ou medium. Voilà un achat éco-responsable, durable et made in France !

D’autres marques ont développé le même procédé, Nature et Découvertes, mais aussi Caliquo.

20190511_134931

Brosse à dents rechargeable Nature & Découvertes ( 5,95 euros)

 

5 idées (super faciles) de couture zéro déchet

Je vous avais expliqués il y a quelques temps comment je recycle les vêtements abîmés de mes enfants et je vous avais partagés mes petites idées de créations couture. A l’époque, je cousais exclusivement à la main, je n’avais donc pas osé me lancer dans de grandes entreprises. Et puis à Noël, je me suis offerte la machine à coudre de Lidl. Depuis, je tente plein de projets différents, toujours en récupérant les vêtements tâchés ou troués de mes enfants, que je ne peux ni vendre ni donner.

Les lingettes démaquillantes lavables

Projet idéal pour se faire la main avec la machine et découvrir ses différentes fonctions, les lingettes démaquillantes lavables sont vraiment faciles à réalisées. J’ai découpé un carré de 10cm de côté dans une feuille pour me constituer un patron. Ensuite, j’ai testé différents tissus : velours ras d’un vieux pyjama, jersey d’un t-shirt, polaire d’une écharpe… J’ai une préférence pour mes lingettes en polaire qui démaquille mieux les yeux.

20190616_180543

 

Le sac à pain / Les sacs à vrac

Second projet facile à réalisé, une fois qu’on a compris le fonctionnement de la machine à coudre, le sac à pain ne nécessite qu’une couture droite toute simple. Comme j’ai utilisé un vieux drap, je n’ai pas eu à coudre l’ourlet dans lequel on vient passer le cordon, il était déjà fait.

20190525_121601

Les sacs à vrac

Dans le même concept que le sac à pain, mais dans différentes tailles et différents tissus, voici les sacs à vrac. J’ai utilisé ici un tissu plus épais pour les fruits et légumes.

20190513_091825

La pochette à couvert

J’en avais un peu assez de mes couverts jetés en vrac dans mon sac à dos ou dans un tote bag, qui venaient taper contre ma gourde et mon tupp en verre. Je vous laisse imaginer le vacarme… J’ai trouvé un premier tuto de Fleurinette que j’ai un peu adapté et je me suis lancée en utilisant des jambes de pantalon dont le tissu est assez épais. J’ai cousu des scratch (je finis toujours par déchirer le tissu lorsque j’essaie de poser des boutons pressions en métal).

Mes créations couture zéro déchet

Au final, mes couverts glissaient par en haut donc j’ai du en coudre une autre qui se ferme par en haut cette fois-ci qui et qui est assortie à mon lunch bag.

Mes créations couture zéro déchet

Le lunch bag

Voilà un projet qui m’a demandé du temps ! Mais ça en valait la peine car je suis contente du résultat et il est vraiment pratique. Pour le réalisé, j’ai utilisé le patron de Et Lys Créa dont les explications sont bien claires et illustrées. J’ai utilisé le tissu assez épais d’une ancienne robe et celui d’une tunique bleu clair.

Mes créations couture zéro déchet

 

Idée bonus : Des vêtements de poupées

Depuis quelques années, j’ai pris l’habitude de fabriquer un cadeau fait main à chacun de mes enfants pour Noël. Cette année, ma petite dernière a reçu des lits superposés pour ses poupées avec le linge de lit et des petits vêtements.

Mes créations couture zéro déchet

Pour réaliser les couvertures, j’ai utilisé deux rectangles découpés dans une vieille robe de chambre en tissu doudou et l’autre dans une robe grise en coton. J’ai cousu envers sur envers et j’ai retourné.

Pour les petites robes, j’ai trouvé des patrons sur le blog en anglais de Jane lost in Ideas que je décline et que j’adapte en fonction du résultat souhaité. La couture de vêtements poupée est minutieuse et un peu difficile, mais aussi très amusant. Elles vont bientôt avoir une garde robe plus grande que la mienne !