Archives mensuelles : août 2015

Eau en bouteille ou eau du robinet : Quelle eau choisir ?

Il fait beau, il fait chaud, et surtout il fait soif ! Inutile de rappeler l’importance de bien s’hydrater en été ni de préciser qu’on on ne parle d’apéros mais bien de l’eau !

On le sait, notre corps est composé à 70% d’eau et il est recommandé d’en boire au minimum 1.5 litres par jour. La vraie question est : quelle eau est la meilleure pour ma santé et celle de mes enfants ?

C’est donc sur un sujet de grande importance que je vous propose de débattre aujourd’hui !

L’eau en bouteille

L’eau en bouteille provient de sources naturelles (minérales ou non) et n’a donc subi aucun traitement. Pour beaucoup, l’eau en bouteille est plus sûre et a meilleur goût que l’eau du robinet. Mais qu’en est-il vraiment ?

Personnellement, je m’interroge sur le conditionnement en bouteille plastique de l’eau. Depuis quelques années, de nombreux articles nous mettent en garde contre la présence de phtalates dans les emballages plastiques. Les phtalates sont des perturbateurs endocriniens qui risquent à long terme, de dérégler le fonctionnement hormonal de notre corps et causer des soucis de santé plus ou moins important (puberté précoce, infertilité, cancer du sein, etc.)

De leurs côté, les industriels commercialisant de l’eau en bouteille assurent que leurs contenant ne sont pas constitués de phtalates et de ce fait, sont parfaitement sans risques pour notre santé. En effet, ceux-ci sont constitués de polyéthylène téréphtalate (PET), cependant, des études ont démontré d’une part que les PET pouvaient libérer du trioxyde d’antimoine, particulièrement toxique, et d’autre part, que l’eau en bouteille contenait des traces d’hormones.

L’eau en bouteille ne serait donc pas si sûre que ça. Enfin, si l’on s’attarde un peu sur l’impact écologique, que dire de la fabrication des bouteilles et des déchets produits pour simplement stocker l’eau ? Que dire du carburant utilisé pour transporter les palettes de bouteilles jusqu’au magasin distributeur ?

L’eau du robinet

Plus accessible et moins onéreuse, l’eau du robinet provient des nappes phréatiques et traverse un centre de traitement où elle subit une désinfection et de nombreux contrôles avant d’arriver jusqu’à notre robinet. Boire de l’eau du robinet constituerait donc la solution la plus simple et la plus sûre. Il est vrai qu’elle peut être plus ou moins calcaire selon les régions, mais ce désagrément peut aisément être éliminé à l’aide d’une carafe filtrante, par exemple.

Cependant, des études ont démontrées que l’eau du robinet pouvaient contenir des résidus d’œstrogènes (une hormone féminine) et d’autres résidus médicamenteux. La consommation d’eau du robinet présenterait alors des risques de perturbation endocrinienne plus ou moins égaux à la consommation d’eau en bouteille.

Enfin, il faut être conscient du fait que nos nappes phréatiques sont polluées à la fois par le nitrate présent dans l’urine des animaux (notamment des porcs) mais également par les pesticides généreusement vaporisés sur les cultures. Alors certes, l’eau est purifiée et contrôlée, mais les taux de tolérance sont-ils réellement fiables ?

Personnellement, j’ai opté depuis longtemps pour l’eau du robinet car je ne fais pas confiance aux emballages plastiques, même s’il m’arrive d’acheter de l’eau en bouteille de manière occasionnelle. Mais je suis consciente que mon choix n’est pas anodin.

Au final, choisir entre l’eau en bouteille et l’eau du robinet s’apparente à choisir entre la peste et le choléra. A vous maintenant, dites-moi quelle eau vous avez choisie de boire et de faire boire à vos enfants et pour quelles raisons.

Publicités

Une idée de sortie nature : Visiter la ferme pédagogique de Gally

Vous êtes parisiens en manque d’idées de sortie pour divertir vos enfants ?

Aujourd’hui, je vais vous parler d’une sortie nature que nous avons testée le week-end dernier : la ferme pédagogique de Gally.

Pourquoi visiter une ferme pédagogique ?

Les jeunes enfants sont très tôt familiarisés avec l’univers de la ferme à travers leurs premiers livres et leurs premiers jouets. Une visite à la ferme leur permettra donc de découvrir ces animaux « en vrai » en les observant dans leur milieu de vie et même pour les plus téméraires, en les caressant. Les différentes textures de poils, les odeurs de foin, de purin ou de bouc, les cris des animaux, la visite à la ferme est une véritable expérience sensorielle pour les plus jeunes.

Les enfants d’âge maternelle apprendront les noms que l’on donne aux bébés, les cris des animaux ou encore le nom de leur habitat.

Pour les plus grands qui apprécient toujours autant de voir les animaux, une visite à la ferme est l’occasion d’un petit cours de SVT : régime alimentaire, durée de la gestation, etc.

Parce que découvrir les animaux, c’est apprendre à les connaître pour mieux les respecter.

Veau, vache, cochon, couvée

Située à Saint-Cyr (78) tout près de Paris, la ferme de Gally est parfaitement conçue pour ravir petits et grands qui pourront voir des vaches, des chevaux, des ânes, des cochons, des lapins, des poules, des oies, des chèvres et des moutons et assister à leur repas.

Les animaux sont visibles dans leurs enclos très bien tenus ou à l’extérieur dans leur pâturage. Des panneaux explicatifs permettent aux curieux de tout savoir sur chaque espèce pour creuser un peu les connaissances. Mais l’attraction majeure reste les chèvres qui circulent en totale liberté parmi les visiteurs pour la plus grande joie de tous.

idée sortie nature : la ferme pédagogique de Gally

L’univers des insectes

Un nouvel univers est venu s’ajouter à celui de la ferme : le sentier des petits bêtes. Il s’agit d’un parcours qui nous plonge au cœur de la forêt à la découverte des insectes à travers des devinettes et des petits jeux très bien conçus pour maintenir l’intérêt des enfants. Mon grand de 10 ans et moi avons beaucoup aimé ce parcours très instructif qui explique le mode de vie des insectes et leur rôle dans l’écosystème.

Départ du sentier des petites bêtes

Départ du sentier des petites bêtes

idée sortie nature : la ferme pédagogique de Gally

Les + :

Les ateliers DIY pour apprendre à fabriquer du pain, du beurre, du miel ou encore du jus de pomme ( à partir de 3 ans)

Le labyrinthe géant pour s’amuser à se perdre et à retrouver son chemin.

La possibilité d’acheter des produits de la ferme.

Les – :

Alors que certaines fermes pédagogiques permettent une visite libre, l’entrée à la ferme de Gally est payante. Comptez 4,20 euros par adultes et 3,60 euros par enfant à partir de 3 ans. Des tarifs peu onéreux certes, mais auxquels il faut rallonger la monnaie si l’on souhaite faire participer ses enfants aux ateliers DIY ou visiter le labyrinthe.

Je donne donc une note de 9/10 à cette sortie nature qui allie intérêt ludique et intérêt pédagogique pour tous les âges.

A votre tour, dîtes-moi si vous connaissez la ferme de Gally et quel type de sorties nature vous pratiquez avec vos enfants !