À la découverte de la Sologne #1 : Le château de la Ferté-Saint-Aubin

Vous avez certainement entendu parler du dernier film de Nicolas Vanier, L’École Buissonnière. Ce film, qui célèbre la relation de l’homme à la nature, a été tourné en Sologne. Lors de la sortie de ce film, l’enseigne Nature et Découvertes a organisé, en partenariat avec l’office de tourisme de la Sologne Sud, un grand concours de dessins à destination des enfants.

Il se trouve que ma plus jeune a participé à ce concours avec un dessin fait de peinture et de collage, et qu’elle a remporté le premier prix : un séjour découverte de la Sologne sur le thème « Dame Nature dans tous ses états ».

IMG_2727

Nous avons donc profité des vacances scolaires pour nous rendre dans cette belle région. Margot, de l’office du tourisme, nous avait préparé un programme génial avec plein de visites diverses et variées, de quoi plaire à tous les membres de la famille pendant ces trois jours.

20180424_153152.jpg

Pour l’occasion, j’ai loué une voiture sur Ouicar, un site de location de véhicules entre particuliers que je vous recommande vivement si comme moi, vous vous déplacez habituellement à pieds, en transports en commun, ou à vélo, et que vous besoin d’une voiture pour une occasion particulière.

Le château de la Ferté-Saint-Aubin, un lieu plein de surprises

20180424_153534.jpg

Après 2h30 de route, nous arrivons à la Ferté-Saint-Aubin pour la première étape de notre séjour : la visite du château. De prime abord, je me dis qu’il ne paie pas de mine : je ne suis pas fan des briques. Nous commençons la visite par les écuries, où, en plus des carrioles d’époque et de la belle collection de sellerie, des jeux anciens sont à disposition des visiteurs. Mes enfants s’y amusent un moment.

20180424_160249

Nous poursuivons la visite à l’intérieur du château et allons de surprise en surprise. Chaque salle est aménagée et mise en scène, ce qui permet une immersion totale absolument fascinante.

 

 

 

À l’étage, c’est une véritable salle de jeux que nous avons découverte ! En effet, la salle comportait plusieurs petites tables sur lesquelles étaient disposés d’anciens jeux de société en bois, accompagnés de leurs règles respectives pour que les visiteurs puissent s’essayer au jeu de l’équilibre, aux dominos etc. Dans un angle, un piano était en accès libre. Je ne vous cache pas qu’il a été difficile de quitter cette pièce pour poursuivre la visite.

IMG_8629

Je dois vous dire que ce château dispose également d’un superbe parc sur lequel on peut croiser lapins, poules, cochons et chèvres en liberté, qui ont ravi les enfants.

20180424_190957

Les lapins passent à travers les barrières et les chèvres sautent par dessus ^^

 

Un peu plus loin, nous apercevons un filet suspendu et regrettons alors ne pas avoir rapporté de raquettes. Mais surprise : au pied du filet, nous découvrons un seau dans lequel sont entreposés des raquettes de badminton et des volants. C’est parti pour une petite partie de badminton improvisée !

Derrière, nous découvrons un panneau nous informant du départ d’un jeu de l’oie grandeur nature. On ne pouvait pas ne pas essayer ! Bon, comme vous pouvez le constater je suis morte 😂

20180424_183556

Le jeu de l’oie nous conduit tout droit sur un terrain de mini golf. Me croirez-vous si je vous dis que les cannes ainsi que les balles nous attendaient près du jeu ?

 

A 19h, je presse un peu les enfants car nous sommes attendus à l’hôtel. En partant, nous croisons des visiteurs venus pour faire une partie d’escape game dans une pièce secrète du château. Décidément, ce château est plein de surprises !

Nous avons passé un joyeux moment en famille, nous avons complètement déconnecté et nous sommes laissés porter par la visite et surtout, nous avons redécouvert le plaisir de jouer ensemble. Au final, la visite du château de la Ferté-Saint-Aubin sera le meilleur moment du séjour pour mon fils. Aussi, si vous avez des enfants qui traînent les pieds lors des visites de monuments, je vous recommande ce château 😉

L’hôtel de l’Orée des Chênes, cosy en pleine nature

20180426_101658.jpg

Nous arrivons à l’hôtel l’Orée des Chênes et découvrons notre chambre. Margot nous a réservé une chambre double très confortable, cosy et simple à la fois. Nous nous y sentons tout de suite très bien. En plus, même si nous avions emporté savon et shampoing solide, les échantillons de toilette sont bio 😊

20180424_201048

Nous descendons ensuite au restaurant. Le temps très doux nous permet de dîner dehors, avec la vue sur l’étang. Le repas (végé pour moi) est succulent.

 

 

 

 

Après cette première journée déjà bien remplie, il est grand temps d’aller se coucher afin d’être en forme pour le programme du lendemain…

 

 

 

Publicités

DIY enfants spécial Pâques

Le temps passe, les saisons défilent. Après Noël qui représente pour moi, une source importante d’inspiration de DIY que ce soit en terme de déco ou de cadeaux, ( il suffit de voir le nombre de tutos dans cette rubrique), voici venir Pâques avec ses lapins, ses fleurs et ses petits oiseaux.

Aussi, quand j’ai vu que Oui Are Makers organisait un challenge DIY #Pâquesà4mains en partenariat avec Oxybul, je me suis empressée de nous y inscrire ma fille et moi. Le challenge consiste à réaliser avec son enfant un objet déco sur le thème de Pâques en utilisant de la pâte à modeler de la gamme Artibul et éventuellement des éléments du kit fourni, des éléments de la nature ou des matériaux de récupération (eh eh, j’espère bien !)

Ce que j’aime dans les challenges, c’est le thème qui, loin de restreindre, donne une direction. Nous avions donc deux idées en tête qui ne demandaient qu’à s’exprimer. Lorsque nous avons reçu le colis d’Oxybul j’ai tout d’abord apprécie leur politique sur l’emballage.

20180303_161936

Oxybul est une enseigne de jeux et jouets qui appartient au groupe Okaidi, enseigne de vêtements pour enfants qui véhiculent les valeurs de protection de l’environnement, d’éthique et de durable. Des valeurs auxquelles j’adhère à 200% comme vous vous en doutez.

Nous avons donc 12 pots de pâte à modeler aux couleurs très variées et sympas comme du vert pomme et de l’aubergine. Je n’ai malheureusement pas réussi à trouver sa composition.

Il y a également un sachet de petites gommettes en mousse sur le thème du printemps.

Et une mallette créative remplie d’accessoires créatifs divers (pompons, chenilles, plumes, perles…).

20180303_125352 - Copie.jpg

Nous avions dans l’idée de réaliser une couronne de Pâques ou un arbre de Pâques, bref une jolie déco de Pâques dans les tons de vert, de jaune et de rose, pour célébrer le printemps. Nous n’avons pas réussi à trancher entre les deux idées, alors on a fait un mix : un jardin de Pâques.

20180311_181244

Qu’en pensez-vous ?

Vous reconnaitrez les éléments de récup’ et les éléments naturels que je n’ai pas pu m’empêcher d’introduire.

Je vous laisse découvrir le tuto publié sur le site de Oui Are Makers ! N’hésitez pas à liker si vous le trouvez réussi ! Si vous vous lancer à votre tour avec vos enfants, pensez à me faire un petit retour, pour me dire si vous avez trouver les explications suffisamment claires, si les étapes sont bien détaillées etc…

Le jardin de Pâques

 

Vous pouvez également retrouver mes autres tutos sur le thème de Pâques récup’ ici 🙂

Et vous, vous prévoyez de décorer votre maison pour Pâques ? 

L’Empereur

Rien de tel qu’un film en famille pour animer les longues soirées d’hiver ! Ici, on privilégie des programmes de qualité : ceux qui permettent d’apprendre de nouvelles choses, qui apportent un axe de réflexion, ou qui sensibilise sur un sujet. (Bon, on a aussi regarder l’adaptation de Boule et Bill hein ^^ ). C’est donc tout naturellement qu’on a voulu regarder la suite du célèbre documentaire de Luc Jacquet, La Marche de l’Empereur, qui a rencontré un grand succès lors de sa sortie en 2005.

Si vous ne l’avez pas encore vu, je vous laisse découvrir la bande annonce :

L’Empereur se veut donc la suite du premier opus qui, souvenez-vous, retraçait le parcours du combattant du manchot Empereur pour se reproduire et assurer la survie de sa descendance. On retrouve donc notre attendrissant couple de manchot (et non de pingouins, j’insiste) et leur adorable petit pour suivre l’évolution de ce dernier, du stade de bébé à celui d’adulte autonome.

CDC

A mon sens, la narration est gâchée par des flashs back inutiles comme la mythique scène du passage des œufs. Si on avait retenu notre souffle dans le premier opus, ça fonctionne beaucoup moins bien cette fois-ci. Ces nombreux déjà-vu sans intérêt nous font un peu décrocher et perdre le fil de l’histoire.

D’autre part, sans les voix de Romane Boringer et de Charles Berling, on perd en immersion. En effet, la voix off omnisciente ne parvient pas à nous émouvoir avec la même intensité.

Malgré tout, les enfants sont restés scotchés devant les images magnifiques rapportées au moyen d’une technologie bien plus évoluée qu’il y a 12 ans. On assiste à des scènes sous-marines et aériennes à couper le souffle et le rendu est encore meilleur pour le plus grand plaisir de nos yeux. Et puis on ne peut qu’être fascinés par le destin de ces animaux incroyables.

l-empereur

Quels sont les films documentaires que vous avez particulièrement appréciés ? Des idées à me soumettre ?

Ma commande Boho Green chez Beauté Privée (review)

La semaine dernière, je vous parlais de ma commande de cosmétiques bio de la marque Avril qui m’avait bien satisfaite. Aujourd’hui, je vais vous raconter ma mésaventure lors d’une commande chez Beauté Privée, un site de ventes privées dédié aux cosmétiques.

Quelques jours après ma commande chez Webecologie, je vois passer (je ne sais même plus où), une offre parrainage de 5 euros de réduction chez Beauté Privée. Je parcours le site par curiosité et je découvre qu’ils proposent des produits de la marque Boho Green à -50%. Forcément, je regarde un peu les produits et je tombe sur ce que je cherchais : un correcteur de teint en stick ! Et à moitié prix en plus (soit 4.90 euros) ! Hop dans mon panier !

Dans la foulée, je me laisse tenter par un correcteur vert de la marque (4.90 euros également), censé atténuer les rougeurs (ma peau très claire rougit au chaud, au froid, et à un peu tout), histoire d’essayer. Je tente de passer mon code parrainage, mais je n’ai pas atteint 15 euros d’achat. Je ronchonne contre les techniques de marketing, j’hésite et puis je rajoute une poudre libre histoire d’atteindre le montant demandé. C’est donc une commande spéciale teint zéro défaut !

J’en suis à 15.20 euros et je peux enfin déduire mes 5 euros de parrainage qui couvre en fait, les frais de port. Mais 15.20 euros pour trois produits bio, c’est plus qu’honnête. Une semaine plus tard, je récupère mon colis mais, mauvaise surprise : Je ne compte que deux produits !

20171215_092246

Pourtant sur le bon de commande joint dans le colis, les trois produits sont bien listés, et le colis n’est pas endommagé. Ni une, ni deux, je fais une photo et envoie un mail de réclamation à Beauté Privée qui me répond dans la journée. Le correcteur de teint n’était plus en stock, raison pour laquelle il ne se trouvait pas dans mon colis. Ils m’ont remboursé le montant du correcteur directement sur ma cb dans les jours suivants sans discuter. Aucun soucis, ils ont été très réactifs. Cependant, c’est toujours décevant et je n’ai toujours pas de correcteur de teint.

Mon avis sur le correcteur vert Boho Green

Le correcteur vert se présente en stick, comme son homologue que je n’ai jamais reçu. Sa texture est assez sèche de prime abord, mais il s’applique facilement. Il ne faut pas en mettre trop sans risquer d’avoir mauvaise mine.

Après plusieurs essais, j’applique un trait sur le front et sur chaque pommette façon maquillage de guerre, et surtout je l’estomper bien. Je l’applique avant mon fond de teint qui vient ensuite unifier tout ça et le résultat me semble plutôt concluant.

Je n’ai pas eu l’occasion d’essayer la poudre libre qui était vendue sans houppette. Il va donc falloir que je me dégotte un gros pinceau à l’occasion. Et je viendrais vous en parler une autre fois 😉

Dîtes-moi tout! Vous utilisez quels produits pour avoir un teint zéro défaut ? Et sur quels sites les trouvez-vous ?

Découverte des cosmétiques Avril (review)

Le mois dernier, je me suis retrouvée à cours de fond de teint ET de mascara. Bref, la cata ! Pour info, l’astuce de mettre quelques gouttes d’huile dans le tube de mascara pour le délayer un peu est vraiment une très mauvaise idée (yeux de panda assurés ! ). J’ai donc passé une commande chez webecologie, chez qui j’achète la plupart des cosmétiques bio.

J’ai repris un shampoing solide Douce Nature au passage et mon fond de teint hydracoton de chez Couleur Caramel. J’ai testé plusieurs mascaras au cours des dernières années et le dernier en date était celui de Couleur Caramel. Il est plutôt correct, je n’ai pas grand chose à lui reprocher si ce n’est son prix (18 euros). J’ai donc commencé à chercher dans d’autres marques bio et je suis tombée sur le mascara Avril à seulement 7 euros. Tout le monde semble encenser cette marque alors je me suis dit pourquoi pas.

Tant que je regardais les différents produits de la marque, j’ai repéré un joli rouge à lèvres dans les tons nude. Je ne portais plus de rouge à lèvres depuis un bon moment, parce que les derniers achats que j’ai fait ne m’ont pas satisfaite, aussi je me suis dit « Soyons fous ! En plus c’est Noël, ça sera mon cadeau. » Du coup j’ai pris un vernis coordonné pour faire bonne mesure.

Je voulais également un correcteur de teint en stick mais je n’ai pas trouvé mon bonheur.

Lorsque j’ai reçu ma commande, j’avais vraiment hâte d’essayer les produits de la marque Avril. Et je n’ai pas été déçue.

20171230_011352

Le mascara Avril

Le mascara est vraiment top et à ce prix là, c’est vraiment dommage d’aller voir si l’herbe est plus verte ailleurs. Je n’achète que du mascara couleur marron et je n’applique qu’une seule couche uniquement sur les cils supérieurs, pour garder un aspect naturel. Avec le mascara Avril, le résultat est bien soutenu. Il ne fait pas de paquets à l’application et gagne donc un point supplémentaire. Mais ce qui m’a conquise, c’est qu’il tient vraiment toute la journée.  Il ne s’effrite pas et il ne coule pas, même lorsque je transpire un peu parce que j’ai couru pour avoir mon bus.

Le Rouge à lèvres Avril

Le rouge à lèvre ne m’a pas déçue non plus. Déjà la couleur « Rose poupée » est fidèle à la photo (et après deux déceptions, je dois dire que je redoutais un peu). C’est un nude, parfait pour ma carnation. Il est crémeux à l’application, contrairement à ceux de chez Couleur Caramel ou Boho Green qui sont plutôt secs et pas vraiment agréables à appliquer. C’est donc un premier bon point. Ensuite, je trouve qu’il tient plutôt bien, même s’il nécessiterait une retouche après le repas, mais ça, je crois que c’est valable pour tous les rouges à lèvres.

Le vernis à ongle Avril

Pas de mauvaise surprise pour le vernis à ongle Avril dont la couleur correspondait également à celle annoncée. Il est fluide et s’applique très bien. Sur la tenue, je peux difficilement juger, j’abime rapidement tous les vernis parce que je me ronge les ongles. Je dirais simplement qu’il a tenu aussi longtemps que le Boho Green c’est à dire 3 jours avant de commencer à s’écailler. A la différence que je l’ai simplement gratté un peu avec l’ongle pour finir de le retirer, et que je n’ai du coup pas eu à utiliser de dissolvant et ça c’est plutôt bien car on le sait, le dissolvant c’est pas clean.

Voilà pour mes avis sur les produits Avril. Une belle découverte pour cette marque qui, malgré un packaging peu engageant comparé à ses concurrents, propose des produits cosmétiques bio et véganes de bonne qualité.

Et vous, quelles sont vos marques chouchoutes ? J’ai entendu parler de Zao, Lily Lolo, peut-être moins distribuées, vous connaissez ?

 

 

Peut-on faire les soldes de manière éco-responsable ?

Depuis mercredi dernier, on ne voit plus qu’un seul mot partout : SOLDES ! A l’instar du Black Friday dont je vous parlais ici, la simple évocation des soldes semble provoquer la fièvre acheteuse. Alors que l’industrie textile arrive en seconde position en matière de pollution et que Zero Waste France a lancé le défi Rien de neuf en 2018 (dont je vous parlais la semaine dernière ici), la question est : Peut-on faire les soldes de manière éco-responsable ?

Les soldes, c’est quoi ?

Tout d’abord, revenons sur le principe premier des soldes. Il s’agit avant tout pour les enseignes, de liquider la collection précédente avant de recevoir la nouvelle. Mais il ne faut pas perdre de vue que c’est également un coup de marketing, car on ne peut pas parler de saison en ce qui concerne la vaisselle ou le mobilier.

Privilégier le durable et l’éthique

Même si ces coups de marketing m’horripilent au plus au point quand je vois l’impact qu’ils ont sur le comportement des gens, je reconnais que les soldes peuvent être l’occasion de faire des achats essentiels à moindre coût. Comme je le disais la semaine dernière à propos du défi « rien de neuf », il y a, à mon sens, des choses qui ne peuvent être achetées d’occasion, comme les chaussures pour les enfants ou les sous-vêtements. Et pourtant, je suis une grande partisane de l’occaz !

J’ai donc profité des soldes (et je l’assume !) pour acheter des paires de chaussures à mes enfants qui portent tous des semelles orthopédiques et ont donc des besoins spécifiques en matière de chaussure, dixit le podologue. J’ai réussi à dénicher deux paires de baskets ainsi qu’une paire de Kickers à -40%, des chaussures qui dureront plusieurs mois, et qui une fois trop petites pourront être données à une association, contrairement aux chaussures de chez La Halle, pour ne pas les citer.

Il y a d’autres achats durables qui peuvent être faits durant les soldes, des choses qu’on ne trouve pas forcément d’occasion près de chez soi et qui représentent un investissement comme une machine à coudre ou une machine à pain. Non pas une machine à café à capsules !!

Attention au green washing !

Il y a un autre élément sur lequel j’aimerais attirer votre attention :  le green washing. Vous en avez sans doute déjà entendu parler, il s’agit pour une marque de revendiquer une démarche écolo pour vendre son produit alors qu’en y regardant de plus près, on s’aperçoit que la réalité est tout autre. Avec le succès du bio et des produits naturels, c’est devenu un véritable enjeu marketing depuis quelques années maintenant. N’hésitez pas à vérifier les étiquettes pour vérifier la composition du produit ainsi que sa provenance.

J’ai été récemment choquée de voir la publication d’une blogueuse zéro déchet racontant ses achats en soldes chez H&M… Déjà les soldes quand tu te proclames figure du zéro déchet c’est moyen, mais choisir H&M entre toutes ! Si vous n’avez pas entendu parler des nombreuses polémiques autour de cette enseigne (la dernière date de la semaine dernière), je vous invite à consulter la fiche wikipedia du groupe H&M et notamment la partie controverses, c’est assez édifiant.

Quid des soldes chez les commerces green ?

Les boutiques bio ou green sont un peu obligées de s’aligner et de faire des soldes pour répondre à la demande de la clientèle qui s’attend à des remises (formatage psychologique). Bien sûr, leur marge ne leur permet pas de proposer des remises hallucinantes, mais certains font un geste commercial (souvent -20%), ce qui peut être l’occasion de renouveler votre stock de shampoing solide.

Gardez la tête froide !

Le problème avec les soldes, c’est que les promos provoquent le besoin (à moins que ça ne soit l’envie^^). On a été conditionnés pour réagir aux promos.

Par exemple, j’ai récemment vu passer une offre vraiment intéressante pour la Biotyfull box. Il s’agit d’une box de cosmétiques bio et véganes dont le prix de base est de 39.90 euros et elle est proposée en ce moment à seulement 9.99 euros. Franchement, je vous avoue que j’ai été très tentée sur le coup (et par le coût). Puis j’ai regardé une vidéo d’une blogueuse (pas particulièrement green d’après ce que j’ai compris), dans laquelle elle présente le contenu de la box. A la fin de la vidéo, je me suis dit « Ok, le prix est super intéressant, mais franchement, bio ou pas, je n’aurais jamais eu l’idée d’acheter ces produits là, je n’en ai aucune utilité. Et si je les reçois, il y a de fortes probabilités pour que je les utilise une fois pour essayer et que je les oublie dans le placard de ma salle de bain. » Et du coup, je n’ai pas commandé la box, malgré la super promo. Je vous mets le lien vers l’offre si jamais vous souhaitez jeter un œil, la vidéo de présentation est sur la page. Et non, je ne suis pas abonnée, je ne gagne rien si vous commandez, c’est un simple partage de bon plan 😉

Finalement, tout est dans l’intention de départ : Est-ce que l’on se trouve dans l’envie immédiate ou le besoin ? Bref, pendant les soldes, faîtes comme d’habitude : prenez le temps de réfléchir vos achats, privilégiez les achats durables et éthiques, boycottez les autres ! Et si pour une fois vous craquez, ne culpabilisez pas non plus 😉

 

Des défis pour la planète à réaliser tous ensemble

La semaine dernière, je vous faisais part de mon bilan et de mes bonnes résolutions pour la nouvelle année. Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler de défis lancés à l’échelle nationale voire internationale, pour tenter de sauver la planète.

Rien de neuf

Le Défi Rien de neuf a été lancé par Zero Waste France à toute la communauté zéro déchet.

Le concept : Ne rien acheter de neuf de toute l’année. Pour nous aider, le site propose des conseils pour consommer différemment et ainsi apprendre à se passer du neuf.

L’objectif : Sensibiliser les consommateurs aux conséquences environnementales engendrées par la surconsommation et passer ainsi progressivement au zéro déchet.

Ce que j’en pense : Une belle idée qui a déjà le mérite de créer le buzz. En effet, plusieurs médias nationaux ont relayé l’information. Alors, certes, ça ne fera pas changer les comportements du jour au lendemain, mais ça fera réfléchir petit à petit.

Et chez moi : J’ai déjà tendance à me poser plusieurs questions avant tout achat : 1- Est-ce que je peux le fabriquer moi-même. Si la réponse est non, vient alors la question 2- Est-ce que je peux le trouver d’occasion ? Tous mes meubles ont été achetés d’occasion (sauf la machine à laver qui a été achetée neuve l’an dernier après que la précédente, achetée d’occasion n’ait duré que deux mois. Celle d’avant avait également été achetée d’occasion). La majeure partie de ma vaisselle et de mon linge de maison m’a été donnée lors de mon emménagement (L’occasion pour mes amies de désencombrer, minimalisme power ^^ ). Les quelques objets déco sont DIY ou chinés et la plupart de mes vêtements sont de seconde main. Les livres, c’est moitié-moitié : des livres achetés en brocante, d’autres en librairie (faut bien faire vivre les commerces de proximité, non ?)

En revanche, mes enfants grandissent et j’achète de plus en plus rarement leurs vêtements d’occasion, pour la simple raison qu’il y en a peu. Concernant les chaussures, c’est tout bonnement impensable, d’autant qu’ils ont des semelles orthopédiques. Bref, le défi me semble difficile sur certains points, mais pas irréalisable. Et puis réduire, c’est déjà un grand pas, non ?

Pour vous inscrire au défi Rien de neuf, rendez-vous directement sur le site Zero Waste France.

Le défi minsgame

C’est un défi minimaliste lancé par Joshua Fields Millburn & Ryan Nicodemus du blog The Minimalists.

Le concept : désencombrer sa maison en un mois à raison d’un objet le premier jour, de deux objets le deuxième jour, etc. jusqu’à 30 objets le dernier jour du mois.

L’objectif : le but de ce défi est d’apprendre à trier ce qui est essentiel et ce qui ne l’est pas, ce qui ne nous sert pas au quotidien et au final, nous encombre. Attention, l’idée est de vendre ou donner les objets et non de les jeter pour créer du déchet !

Ce que j’en pense : Une petit challenge fun et facile à partager sur les réseaux sociaux avec la communauté avec le hashtag #minsgame.

Et chez moi : J’ai réalisé un gros tri cet été avant de faire une brocante. Alors certes, il me reste sans doute quelques petites choses auxquelles je n’avais pas pensées, mais le gros a déjà été trié (beaucoup beaucoup de vêtements, quelques jouets, des babioles, des ustensiles de cuisine que je n’utilise jamais…) Je pense me lancer dans ce défi plutôt l’été prochain. Une fois par an, c’est un bon rythme.

6 bonnes résolutions faciles à prendre pour la planète

Mr Mondialisation lance non pas un défi mais 6 ! En fait, il s’agit plutôt de bonnes résolutions, mais ça met plus de pression si on parle de défis ^^

Le concept : réduire ses déchets alimentaires, réduire sa consommation de plastique, réduire sa consommation de viande, consommer local et bio, veillez au cruelty free, mieux vivre.

Le site donne des conseils simples et efficaces pour mettre en pratique chacune d’entre elles.

L’objectif : sensibiliser un maximum de personnes aux problèmes environnementaux et montrer que chacun doit faire sa part en matière de zéro déchet, de souffrance animale, de surconsommation, etc.

Ce que j’en pense : Ce sont des habitudes à prendre facilement, même pour des non-écolos.

Et chez moi : Je déteste le gâchis depuis toujours et j’achète exclusivement des produits de base que j’utilise au quotidien et qui n’ont pas le temps de se périmer, sauf parfois les fruits… Régime végétarien exclusif avec une volonté de transition vers le véganisme. Consommer local et bio est compliqué où je vis, pour l’instant je n’ai pas trouvé de solution… Je veille à ma consommation de plastique mais j’en ai toujours plus qu’il n’en faudrait :/ Mes cosmétiques sont végans, je n’ai pas de voiture… Bref, je suis sur le bon chemin mais il en reste encore à faire 🙂

Que pensez-vous de ces initiatives ? Vous allez participer à ces défis ?