Archives du mot-clé review

Captain Fantastic : un film et un ode à la vie pour petits et grands

Il y avait un long moment que je n’avais pas publié. Je me rends compte que mon dernier article représente bien l’état d’esprit dans lequel je me suis retrouvée durant un moment. A force d’entendre que ce que tu fais c’est bien beau, mais que ça ne change rien, j’ai fini par le croire et si je n’ai rien changé de mes habitudes (ceux qui me suivent sur instagram on pu le voir), délaisser le blog en était l’une des manifestations. Après un petit coup de mou, je remonte en selle pour vous parler d’un film, mais nettement plus positif que le dernier.

Malgré son titre, Captain Fantastic, n’appartient au style fantastique. Cependant, c’est un magnifique film que je vous recommande de regarder en famille pour toutes les valeurs qu’il véhicule. Nous l’avons découvert durant les dernières vacances et nous avons eu un vrai coup de cœur.

Captain Fantastic, c’est un père de famille engagé qui a choisi pour sa famille un mode de vie écolo/ minimaliste/zéro déchet poussé à l’extrême. Imaginez une famille avec 6 enfants, vivant au milieu de la forêt en quasi totale autonomie : une cabane avec le minimum de confort, la nourriture exclusivement issue de leurs plantations ainsi que de la chasse et de la pêche, l’instruction à domicile. Bon, attention, ils n’ont ni électricité; ni eau courant, et bien sûr aucune technologie. La famille Robinson, quoi !

WEB-CAPTAIN-FANTASTIC_RGB

Cette petite famille semble mener une vie parfaitement heureuse jusqu’au jour où la bulle éclate : la maman décède. Le papa va devoir conduire toute sa tribu à travers les États-Unis pour assister aux funérailles organisées par ses beaux-parents. En traversant le pays et en côtoyant d’autres personnes, forcément c’est le choc des cultures et chacun des membres de la famille va s’apercevoir des limites de leur mode de vie.

Oui, parce que Captain Fantastic, c’est un road movie, et qui dit road movie, dit quête personnelle, évolution, changement…

art49_captain_fantastic

Je vous laisse découvrir la bande annonce :

http://www.allocine.fr/_video/iblogvision.aspx?cmedia=19562357
Captain Fantastic Captain Fantastic Bande-annonce VO

L’une de mes scènes préférées et qui m’a beaucoup parlé parce qu’on l’a tous vécue, est une discussion autour de l’éducation des enfants entre le père, sa sœur et son beau-frère, chacun défendant son point de vue, persuadé d’avoir plus raison que l’autre. Sur ce coup là, j’ai trouvé la sœur plutôt tolérante, on sent qu’elle est mal à l’aise, mais fait en sorte que tout se passe bien, et c’est son frère qui va la pousser dans ses retranchements en cherchant à prouver que son éducation est la meilleure. En même temps, c’est un gars engagé donc forcément, il veut faire passer le message.

MV5BNTMzNTUwMTQ3NF5BMl5BanBnXkFtZTgwNTk4NzI3ODE@._V1_

Je ne veux pas vous spoiler le film donc je ne vous citerai que mes passages préférés comme ça si vous l’avez vu (ou si vous le voyez) on pourra en discuter ^^

– les obsèques mémorables de la mère

– « […] Ne meurs pas. » Un passage très tendre et des mots que tout parent devrait dire à son enfant 🙂

– et surtout cette scène magnifique sur la reprise étonnante mais non moins superbe de « Sweet Child O Mine » que nous écoutons régulièrement depuis, idéale après une journée difficile.

Vous l’aurez compris, c’est un film que j’ai vraiment adoré, qui m’a beaucoup parlé et que je vous recommande vivement. Je me dois quand même de vous prévenir si vous décidez de le regarder avec vos enfants, le papa n’a aucun tabou avec les siens et il ne voit aucun inconvénient à expliquer ce qu’est un viol à son fils de 4 ans. Puis bon, il est beaucoup question de la mort évidemment, mais c’est avant tout un ode à la vie 🙂

Publicités

Test : l’e-NV200 Evalia #3-L’autonomie. Partir en vacances avec une voiture électrique

Suite et fin de ma chronique sur les véhicules électriques Nissan suite à mon test de l’e-NV200 Evalia que j’ai rendu hier à contre cœur.

Pour retrouver les articles précédents sur ce test exceptionnel, c’est par là :

#1 : La conduite électrique par Nissan

#2 : Recharger son véhicule électrique : simple ou galère ?

L’autonomie était un sujet qui me posait vraiment question avant de récupérer le véhicule. Il faut savoir que l’e-NV200 Evalia possède la même batterie 24W que la Leaf tout en étant plus lourde du fait de son gabarit. Son autonomie est donc plus limitée (120km selon le constructeur).

En matière de consommation, le véhicule électrique fonctionne à l’inverse du véhicule thermique : Il consomme peu en ville et dans les bouchons, mais davantage à grande vitesse. Si j’ai pu par exemple me rendre à Paris (environ 80km A/R) en utilisant seulement 50% de la batterie, ma crainte était de ne pouvoir partir en vacances avec.

Dans un premier temps, nous avons décidé de tester son autonomie en effectuant un voyage au Tréport sur une distance d’environ 200km.

Test : l'e-NV200 Evalia #1- La conduite électrique par Nissan

Pour ce premier périple, j’ai bien préparé mon trajet à l’avance, en repérant les bornes de recharge rapide disponibles sur notre route sur le site ChargeMap.

Test : l'e-NV200 Evalia #3-L'autonomie. Partir en vacances avec une voiture électrique

Les magasins Auchan de la région picarde sont équipés de bornes de recharge rapide gratuites. Parfait pour réaliser le trajet en trois étapes. Nous nous sommes donc arrêtés pour charger à Beauvais, Amiens et Mers-les-Bains.

Le dernier tiers du trajet a été quelque peu stressant en raison de la distance plus importante :  82km entre les deux bornes, sachant que nous roulions sur autoroute à grande vitesse (90km/h en moyenne). De plus, la région est particulièrement vallonnée, impliquant des côtes durant lesquelles la voiture électrique consomme davantage. Nous sommes finalement arrivés à la borne de Mers-les-bains avec 15% de batterie. Ouf !

Le temps de trajet a cependant été deux fois plus long que prévu par GoogleMaps (2h30) en raison de la vitesse contrôlée et des temps de recharge.

Test : l'e-NV200 Evalia #1- La conduite électrique par Nissan

Connaissant le trajet, le comportement de la voiture en conduite sur autoroute et la position des bornes de recharge, le trajet de retour s’est passé sans stress 🙂

Dans un second temps, suite à cette première expérience, j’ai envisagé de partir en Bretagne dans le Morbihan pour les vacances. Sauf que cette fois-ci, je tombe sur un os : l’absence totale de borne de recharge rapide entre Chartres et Le Mans, deux villes séparées par 160km. Il me faut donc soit trouver un hôtel à mi-parcours pour y passer la nuit et recharger la voiture électrique en même temps, soit faire un détour par Orléans. Ce détour rajoute 87 à mon trajet initial, mais ce n’est pas ce qui me freine.

Non, ce qui me freine, ce sont les 13 arrêts pour recharger. Oui, 13 recharges pour parcourir 650km. Dans la théorie, je pourrais me contenter de 8 recharges sur le trajet. Oui, mais voilà, l’implantation des bornes me contraint à m’arrêter pour recharger la batterie de ma voiture électrique tous les 50 à 70km ou bien de tenter les 110 km, mais je n’ai pas envie de jouer avec le feu ^^

Test : l'e-NV200 Evalia #3-L'autonomie. Partir en vacances avec une voiture électrique

13 arrêts, ça fait minimum 45mn de perdu à chaque charge (entre le détour pour se rendre à la borne et la charge en elle-même, aussi courte soit-elle), soit une moyenne de 9h à rajouter au temps de trajet prévu (environ 6h selon GoogleMaps).

Au-delà de l’aspect purement physiologique (15h de route c’est fatiguant !), je ne suis pas sûre que ma voiture électrique puisse supporter un tel nombre de charges en si peu de temps. Autre détail qui a son importance, je dois me procurer un badge spécifique pour le réseau Corridoor afin d’accéder aux bornes situées sur les aires d’autoroute.

Au final, nous avons été contraints d’annuler les vacances en Bretagne et de nous contenter d’un second périple au Tréport.

Au cours de ces trois mois, je ne compte plus le nombre de personnes qui m’ont posé des questions sur cette technologie encore méconnue. Voisins, collègues et même des curieux croisés sur un parking pendant la charge. Le test de ce véhicule a permis des échanges intéressants.

Dans le cadre de l’opération, nous devions également réaliser des défis comme nous prendre en photo avec le véhicule électrique devant des monuments de Paris ce qui a engendré des situations plutôt cocasses parfois.

En conclusion, l’e-nv200 Evalia, le véhicule familiale 100% électrique par Nissan est un véritable bonheur à conduire. Confortable, silencieuse, économique, et surtout écologique, c’est LA voiture idéale pour les tribus écolo qui tentent de minimiser leur impact écologique au quotidien. 

Cependant, sa faible autonomie et la carence en bornes de recharge limitent son l’utilisation à de courts trajets. Des progrès sont donc encore à faire dans ces deux domaines pour que la voiture électrique devienne le véhicule n°1 dans les foyers.

Test : l’e-NV200 Evalia #2- Recharger son véhicule électrique : simple ou galère ?

Après mon premier article sur la conduite électrique,voici le chapitre 2 de ma chronique sur mon véhicule électrique Nissan que je teste depuis deux mois. Aujourd’hui je vais vous expliquer comment fonctionne le rechargement de la batterie sur mon e-NV200.

Tout d’abord, sachez que les véhicules électriques Nissan se recharge sur une simple prise secteur en 8 à 10h. Autrement dit, ce mode est conçu pour réaliser le rechargement de sa voiture électrique dans son garage ou sur sa place de parking pendant la nuit. C’est le mode de chargement le plus simple pour un usage normal comprenant les courts trajets (<100km) de la vie quotidienne.

Mais on peut également recharger la batterie de son véhicule sur des bornes de recharge que l’on trouve un peu partout sur son trajet.

Les différentes bornes de rechargement pour les voitures électriques

Il faut savoir qu’il existe des bornes de rechargement différentes qui ne délivrent pas la même puissance, et donc, qui ne chargent pas à la même vitesse.

Pour faciliter la vie des utilisateurs de voitures électriques, le site ChargeMap permet de repérer d’un coup d’œil les bornes de recharge disponibles partout dans le monde. En effet, l’appli adopte un code couleur pour différencier les bornes de recharge selon leur débit.

chargemap

Ainsi, les bornes de recharge rapide, représentées par une icône violette, délivrent 50kw et permettent de recharger 80% de la batterie de la voiture électrique en moins de 30 minutes. Ce sont celles qui m’intéressent.

Test : l'e-NV200 Evalia #2- Recharger son véhicule électrique : simple ou galère ? Borne de recharge

Les icônes jaunes représentent les bornes de recharge semi-accélérée (11kw) et les orange, les bornes de recharge accélérées (22kw), mais elles ne m’intéressent pas car mon véhicule n’est pas équipé pour leurs prises.

Enfin, les icônes bleues représentent les bornes de recharge lente sur prise secteur domestique (3kw).

Les différents badges pour accéder aux différentes bornes de rechargement

Les bornes de recharge gratuites

Si bien évidemment, les concessions Nissan sont équipées de borne de rechargement pour leurs clients, Nissan a également mis en place des partenariats avec de grandes enseignes afin de proposer des bornes de recharge rapide gratuites un peu partout. La plupart des supermarchés Auchan et des magasins Ikéa mettent ainsi à disposition des bornes de rechargement sur les parkings de leurs magasins.

Pour accéder à ces bornes, il suffit de commander un badge Kiwi Pass ou Zéro Emission et de le présenter à la borne afin de recharger gratuitement votre véhicule. Génial, non ?

badge

Ensuite, dans la pratique, on branche simplement le connecteur sur la prise sous le capot et c’est parti !

charge

20 à 30mn plus tard, selon l’état de votre batterie à l’arrivée, vous pouvez repartir. C’est beaucoup moins salissant et moins odorant que faire le plein de carburant ! Et surtout, il n’y a pas de passage en caisse ^^

Pour les plus septiques, je vous ai préparé une petite vidéo 🙂

Les bornes de recharge payantes

Sur les aires d’autoroutes, c’est le réseau corri-door qui a le monopole des bornes de recharge rapide. Elles sont accessibles via un badge à commander sur le site Sodetrel et un abonnement mensuel. C’est moins intéressant que les bornes gratuites, mais toujours plus que le plein de carburant à la station service, et surtout ça permet de faire des longs trajets.

Les bornes de recharge Autolib’

Si on circule beaucoup dans Paris, le réseau Autolib’ permet via l’achat d’un badge, de réserver à l’avance une place de parking Autolib’ et d’y charger sa voiture électrique. Pratique !

Les bornes de recharge régionales

Certaines régions développent leur propre réseau de bornes, afin d’encourager l’achat et la circulation des véhicules électriques. Le Morbihan par exemple met à disposition plusieurs bornes de recharge en accès libre. Un exemple à suivre !

Personnellement, je trouve que c’est vraiment hyper simple de charger sa voiture électrique. Au quotidien, je branche ma voiture le soir sur une prise secteur domestique, je la débranche le matin, et c’est parti ! Lorsque je dois faire un trajet plus long, je regarde les bornes sur l’appli ChargeMap ou je recherche les bornes les plus proches sur mon gps intégré, une petite halte de 20mn et c’est reparti ! Bref, je suis conquise 🙂

Y a-t-il des conducteurs de voiture électrique parmi vous ? Qu’en pensez-vous vous ?

Test : l’e-NV200 Evalia #1- La conduite électrique par Nissan

Il y a quelques semaines de cela, je vous parlais d’un bon plan de folie proposé par Nissan : tester gratuitement pendant l’été un véhicule de la gamme Nissan électrique. Une magnifique aubaine pour l’écolo que je suis.

Je m’étais donc inscrite à l’événement et j’avais argumenté ma candidature afin de démontrer que j’étais la candidate idéale pour ce test. C’est ainsi que j’ai eu la chance incroyable de faire partie des 45 heureux sélectionnés pour tester l’un des véhicules électriques Nissan. J’avais choisi l’e-NV200 Evalia, le monospace électrique Nissan que j’ai donc en prêt pendant 3 mois.

Aujourd’hui, cela fait presque deux mois que je roule propre dans mon véhicule 100% électrique. Ceux qui me suivent sur les réseaux sociaux ont ainsi pu voir défiler les photos que je publie régulièrement depuis le prêt de la voiture.

Il est grand temps de vous donner mon avis sur ce véhicule et sur cette technologie révolutionnaire qui est en train de remplacer nos bonnes vieilles voitures thermiques bien polluantes.

La conduite 100% électrique en e-NV200 Evalia

Conduire un véhicule électrique, c’est vraiment différent. On repense totalement nos habitudes de conduite. Déjà parce qu’il n’y a pas de vitesses à passer, pas d’embrayage sur lequel appuyé, la conduite est beaucoup plus fluide, lisse et confortable. Et on s’y fait très vite !

L’autre avantage majeur de la conduite 100% électrique, c’est le silence. Dans l’e-NV200 Evalia, il n’y aucun de bruit de moteur qui oblige les passagers à parler fort à l’intérieur de l’habitacle. De la même manière, on ne ressent aucune vibration sous les pieds et donc, pas le besoin urgent de se dégourdir les jambes lors des longs trajets.
En résumé, la conduite électrique c’est vraiment reposant.

Test : l'e-NV200 Evalia #1- La conduite électrique par Nissan

 

Le confort dans l’e-NV200 Evalia

L’e-NV200 est un monospace 7 places, le véhicule idéal pour les tribus écolos en somme. Elle possède une rangée de deux sièges supplémentaire derrière la banquette arrière. Ces deux sièges supplémentaires permettent d’installer les deux gros sièges autos pour les plus petits, mais ils sont également mobiles et se replient aisément afin de gagner de la place dans le coffre.

Les véhicules électriques Nissan possèdent tous les équipements de sécurité et de confort que l’on peut trouver dans les autres véhicules thermiques : l’abs, l’assistance au freinage d’urgence, l’airbag etc, mais également la climatisation, les sièges chauffants, le gps intégré, l’autoradio cd, etc. Bref, niveau confort, c’est le top du top !

Test : l'e-NV200 Evalia #1- La conduite électrique par Nissan

Vous l’aurez compris, toute la famille a très vite adopté cette voiture électrique et je pense qu’il sera difficile de s’en séparer le moment venu.

La prochaine fois, je vous parlerai du rechargement 😉 Bonne fin de semaine !