Archives du mot-clé hygiène

Brosse à dents en bambou ou brosse à dents rechargeable ?

De la brosse à dents aux cotons tiges en passant par le rasoir, la salle de bain génère de nombreux déchets. C’est donc souvent le premier endroit de la maison que l’on va modifier lorsque l’on décide de changer ses habitudes de consommation pour des achats plus responsables.

Sachant qu’une brosse à dents a une durée de vie moyenne de trois mois, cela représente, à l’échelle nationale, en moyenne 268 000 000 de brosses à dents jetées à la poubelle chaque année.

Et pourtant, il existe des alternatives aux classiques brosses à dent jetables.

La brosse à dents en bambou, une fausse bonne idée ?

Très à la mode depuis quelques années, le bambou est partout ! Dans le textile, dans notre assiette, et dans notre salle de bain…

Les brosses à dents en bambou ont le mérite d’être conçue à partir d’un matériau naturel et d’être biodégradable et compostable. Lorsque la brosse à dents arrive en fin de vie, il suffit de retirer les poils en nylon à la pince à épiler avant de déposer le manche dans le bac à compost. C’est pour cela que la brosse à dents en bambou a été mon premier choix. Cependant…

S’il est vrai que le bambou est une plante très résistante qui ne nécessite aucun engrais ni pesticide et qui de plus, pousse rapidement, l’engouement de l’industrie pour le bambou invite largement à la déforestation. Et on ne voudrait pas reproduire l’erreur faite avec l’huile de palme… De plus, 80% du bambou utilisé est importé d’Asie, ce qui génère une empreinte carbone lourde.

Brosse à dents en bambou ou brosse à dents éco-conçue ?

Brosse à dents en bambou Humble Brush ( 4,90 euros)

La brosse à dents à tête rechargeable, un choix durable

Une autre alternative plus durable est la brosse à dents à tête rechargeable. Le manche, souvent éco-conçu, se conserve ad vitam, seule la tête est remplacée lorsqu’elle arrive en fin de vie. Pour cela, il suffit d’acheter un pack de têtes de rechange que l’on clipsera sur le manche. Plusieurs marques commercialisent ce type de brosses à dents rechargeables.

L’entreprise Lamazuna, pionnière du zéro déchet, a été l’une des premières à lancer la brosse à dents rechargeable. Le manche est composé à 70% d’huile de ricin, l’emballage en carton est compostable et il est également possible de renvoyer gratuitement les têtes usagées pour qu’elles soient recyclées. Les manches sont disponibles en 5 coloris, et les têtes en souple ou medium. Voilà un achat éco-responsable, durable et made in France !

D’autres marques ont développé le même procédé, Nature et Découvertes, mais aussi Caliquo.

20190511_134931

Brosse à dents rechargeable Nature & Découvertes ( 5,95 euros)

 

Publicités

BON PLAN : Une cup à 7.90 euros et des serviettes hygiéniques lavables à partir de 6.90 euros

Si vous hésitiez encore à tester la cup ou les serviettes hygiéniques lavables, c’est le jour ou jamais !

En effet, je viens de dégoter une vente privée B’bies qui propose des tarifs super intéressant. Ex : une coupe menstruelle à 7.90 euros disponible en deux tailles et deux coloris au choix (blanc ou rose), ainsi que des serviettes hygiéniques lavables en bambou disponibles en 3 tailles selon l’importance du flux et en deux coloris (noir et gris ou noir et blanc) à partir de 6.90 euros le lot de deux.

Jeunes mamans, la marque B’bies étant à l’origine spécialisée dans les couches lavables, vous trouverez donc également des couches lavables, des lingettes lavables, mais aussi des chaussons en cuir souple, des bavoirs…

Je n’ai jamais essayé cette marque donc je ne peux pas vous la recommander, mais je ne pouvais pas ne pas partager ce bon plan avec vous.

B’bies est une marque française qui fabrique des couches lavables depuis 2007, ainsi que le matériel nécessaire à leur entretien. C’est donc logiquement que la marque a ensuite développé une gamme pour l’hygiène intime des mamans en proposant des serviettes hygiéniques lavables et des coupes menstruelles (la fameuse cup ).

De mon côté, je me suis dit que c’était l’occasion de tester les protèges slips lavables et j’en ai profité pour renouveler mon stock d’huiles essentielles avec un lot de 3 flacons d’HE (citron, lavande et thea tree, ceux que j’utilise le plus dans mes produits ménagers) à 7 euros seulement.

La vente privée B’bies est disponible ici.

Si vous n’êtes pas encore inscrite sur Showroomprivé je peux vous parrainer ici 🙂

Un conseil : Il faut vous connecter/inscrire puis recliquer sur le lien dans l’article pour accéder directement à la vente privée B’bies.

Attention ! La vente privée B’bies se termine demain matin à 8h donc n’attendez pas ! Et si jamais vous franchissez le pas, surtout venez me raconter 😉

J’ai troqué mes cosmétiques pour des cosmétiques naturels #1 : Gel douche Vs Savon d’Alep

Si vous avez loupé mon dernier article sur les perturbateurs endocriniens, je vous offre une session de rattrapage ici.

Après cette chasse aux sorcières toxiques, je vous raconte comment j’ai petit à petit remplacé mes produits habituels par des cosmétiques naturels et sans danger. Parce que le changement c’est maintenant ! (hu hu ) J’ai décidé de commencer par la douche parce que c’est le geste quotidien le plus basique selon moi.

Pour la douche donc, j’avais l’habitude d’utiliser du gel douche (comme la plupart des gens je pense), et ce depuis aussi loin que je me rappelle. Le gel douche, c’est génial : ça sent super bon, c’est onctueux et ça mousse bien ! Sauf que voilà, le gel douche en réalité, c’est bourré de cochonneries. Même si c’est écrit « doux pour la peau » « nourrissant » ou même « testé dermatologiquement », ne vous y fiez pas ! Ce ne sont que des arguments marketing destinés à donner une image positive du produit et à vous le faire acheter plutôt qu’un autre.

En réalité, les gels douches du commerce contiennent entre autres, des parfums potentiellement allergisants et surtout des perturbateurs endocriniens tels que le paraben. Le paraben fait beaucoup parler de lui depuis une dizaine d’année car on s’est aperçu qu’il était responsable de dérèglements hormonaux importants allant de la puberté précoce chez les petites filles à des troubles de la fertilité. On le suspecte également d’être à l’origine de certains cancers.

Le paraben, c’est quoi ?

Le paraben c’est un conservateur. Il garantit la stabilité et la longévité des produits cosmétiques et évite le développement des bactéries. Lisez attentivement l’étiquette de votre gel douche pour vérifier qu’il ne contient pas de paraben (butylparaben, propylparaben ou encore parahydroxybenzoate de propyl).

Alors vous allez me dire que maintenant, la plupart des gels douche du commerce indiquent la mention « sans paraben » sur leurs flacons. Certes, mais par quoi d’autres le paraben a-t-il été remplacé ? Certains industriels ont opté pour le méthylisothiazolinone qu’on soupçonne déjà de provoquer des réactions allergiques telles que l’eczéma. Bref, la chose à retenir, c’est qu’on ne peut pas faire confiance aux industriels dont l’unique objectif est de faire du bénéfice à tout prix. Même au prix de notre santé !

Alors on utilise quoi pour se laver au naturel ?

Personnellement, j’ai opté pour le savon d’Alep. C’est un savon composé d’huile d’olive et de baie de laurier aux propriétés hypoallergéniques et hydratantes. Le savon d’Alep est fabriqué en Syrie depuis l’Antiquité, c’est l’ancêtre du savon de Marseille. Lorsqu’il est fabriqué de manière traditionnelle, il ne contient ni produit de synthèse, ni solvant, ni colorant, ni parfum, ni conservateur, ni aucun dérivé de graisse animale. Le savon d’Alep est donc un produit naturel et végan.

Autre bonne nouvelle, le savon d’Alep peut être utilisé par toute la famille. En réalité, j’ai découvert le savon d’Alep il y a presque 5 ans, à la naissance de ma fille qui présentait de l’acné du nourrisson. Après avoir essayé différents gels douche hypoallergéniques achetés en pharmacie, j’ai découvert que le savon d’Alep était recommandé pour traiter l’acné du nourrisson, mais aussi l’eczéma. Il convient particulièrement aux peaux sèches et sensibles. J’ai donc commencé à laver ma puce avec du savon d’Alep et son acné a rapidement disparu. J’ai ensuite généralisé son usage à toute la famille et depuis, on utilise plus que ça pour la douche.

De plus, à 3 euros environ le pavé de 200g qui dure des semaines, le savon d’Alep est véritablement plus économique que le gel douche.

Certains n’apprécient pas son odeur un peu forte à l’utilisation. Moi je m’y suis rapidement habituée, mais si vous avez vraiment du mal, vous pouvez toujours vous rabattre sur le classique savon de Marseille ou si vous avez la peau fragile, le savon au lait d’ânesse et parfait (un peu plus cher par contre). Enfin, pour les plus réfractaires, il y a toujours le gel douche bio 🙂

Bref, vous l’aurez compris, il existe des tas d’alternative au gel douche cracra du commerce ! Et vous, qu’utilisez-vous pour vous laver au naturel ?

produits de beauté dangereux

Pourquoi choisir des cosmétiques naturels ou bio ?

Chaque année on recense de plus en plus de cas de puberté précoce. Un phénomène croissant qui touche principalement les fillettes. Celles-ci présentent des signe de puberté dès l’âge de 7-8 ans. Un constat alarmant. Parallèlement à ce phénomène, on constate également une précocité de la ménopause et un taux d’infertilité masculine en constante augmentation.

Des études ont démontré que les perturbateurs endocriniens étaient à l’origine de ces désordres hormonaux.

Les perturbateurs endocriniens, qu’est-ce que c’est ?

Ce sont les parabens et les phtalates, que l’on trouve tout autour de nous et notamment dans nos cosmétiques. Parce qu’ils constituent de très bons conservateurs, ils sont largement utilisés par l’industrie cosmétique. A priori sans danger, ils s’avèrent être de véritables bombes à retardement.

Or, ils se cachent partout, depuis votre armoire de toilette jusqu’à votre trousse à maquillage, en

passant par le rebord de votre baignoire. Invisibles à vos yeux, vous les appliquez pourtant chaque

jour généreusement sur votre peau.

perturbateurs-endocriniens-salle-de-bains

Alors concrètement on fait quoi ?

On commence par lire cet article qui nous explique comment reconnaître ces poisons qui font de nos produits de beauté des produits dangereux.

Ensuite, on jette tous ceux qui en contiennent et on va faire un saut au supermarché bio pour les remplacer par des cosmétiques sains et naturels. Ou alors on se met à fabriquer ses cosmétiques soi-même.

Et vous, êtes vous plutôt cosmétiques bio ou cosmétiques DIY ?