Archives du mot-clé alimentation bio

3 moyens de changer la société au quotidien

Vous rêvez d’une société axée sur le développement durable, la préservation du vivant, bref d’une société plus humaine. Vous avez fait votre devoir de citoyen, vous avez voté et vous avez été déçus. Mais tout n’est pas perdu ! Voici comment changer la société au quotidien, à votre échelle. 

17807487_1685890844760648_5147715881757051002_o

Vous connaissez probablement la fable du colibri chère à Pierre Rahbi. Si ce n’est pas le cas, je vous laisse la découvrir.

Mais vous vous demandez peut-être comment faire sa part chaque jour ? Je vous livre les trois fondamentaux.

Consommer, c’est voter au quotidien

Tout d’abord, prenez conscience que vous avez un véritable pouvoir dont vous n’avez peut-être pas conscience. Celui de choisir à qui vous allez donner votre argent. Et ça, c’est loin d’être anodin.

Admettons que vous souhaitiez acheter un livre. de nombreuses personnes vont se rendre sur Amazon qui possède un gigantesque catalogue et offre la livraison. C’est facile, rapide et pas cher. Mais c’est aussi cette société qui tue nos libraires. Alors que si vous vous rendez dans la librairie de votre ville ou quartier et demandez à votre libraire de vous le commander, vous contribuez à la vois au niveau de vie de votre libraire et à faire vivre votre ville.

La ville où j’ai grandi possédait deux librairies lorsque j’étais enfant. Aujourd’hui, il n’y en a plus une seule. La rue principale autrefois commerçante ne compte plus que des banques et des agences immobilières. Triste.

Ce sont vos achats qui déterminent le visage du lieu où vous vivez, alors pensez-y et achetez local 😉

1379360719-w8D

Boycotter c’est déjà agir

De la même manière, boycotter c’est soutenir une cause qui vous tient à cœur, même à l’autre bout du globe. Ne pas acheter, c’est ne pas financer.

Et il y en a des sociétés à boycotter : les multinationales qui ne respectent pas l’environnement ou les conditions de travail de leurs employés, les cirques qui exploitent des animaux, les cosmétiques testés sur les animaux…

Il y a des solutions alternatives pour à peu près tout ce qui nous concerne au quotidien. De la banque éthique, au fournisseur d’énergie propre, en passant par l’agriculture bio, le marché de l’occasion…

N’oubliez pas que le commerce repose sur le principe de l’offre et de la demande. Plus il y aura de demande pour un produit éthique, écolo, végan etc… plus les sociétés vont chercher à modifier leur offre. A nous de leur forcer la main 😉

14444937_1480238125325922_6358135829142596369_o

Partagez vos idées avec bienveillance

Sur les réseaux sociaux que je fréquente, nombreuses sont les personnes qui vivent mal le regard de leur entourage vis à vis de leur mode de vie (véganisme, minimalisme, zéro déchet…). Certaines en viennent même à en avoir honte ! Un comble !

Certes, les préjugés sur les écolos ont la vie dure, mais n’ayez pas honte, vous êtes dans le vrai et surtout vous n’êtes pas seuls ! Ne craignez pas de partager vos idées avec votre famille, vos amis ou vos collègues. L’idée n’est pas de les convaincre, mais de leur donner à réfléchir. Parce que la prochaine fois qu’ils entendront parler de zéro déchet dans un reportage télé, ils comprendront qu’il ne s’agit pas d’une lubie, mais d’une véritable prise de conscience. Leur attention sera plus soutenue, leur regard va changer. Mais tout ça est progressif, soyez patients 😉

14224817_1442423055774096_5425795401041186160_n

Alors oui, quand on essaie de réduire ses déchets et que l’on voit que d’autres prennent la nature pour une décharge, ça peut décourager. Mais je suis persuadée qu’il suffit d’une poignée de personne pour changer les choses. Alors soyons le changement que nous voulons !

Maintenant racontez moi, quelles sont vos actions quotidiennes pour changer le monde à votre échelle ?

Publicités

10 astuces pour ne pas se ruiner en courses en achetant bio

Comme je le disais la semaine dernière dans mon article sur les produits bio à acheter en priorité, beaucoup de personnes pense que passer à une alimentation principalement bio va faire exploser leur budget courses.

A cette affirmation, je répondrais : vrai et faux. Et ce n’est pas une réponse de normand ^^

Vrai : Si l’on fait ses courses de la même façon sans repenser sa consommation. C’est à dire si l’on continue d’acheter régulièrement des plats préparés et des sodas, des biscuits et des compotes en gourdes pour le goûter des enfants, des céréales pour le petit déjeuner, et tous les petits plus qu’on l’on ajoute dans son chariot pour se faire plaisir. Même, et surtout, si l’on a l’habitude d’acheter discount. A ce rythme là, le ticket de caisse va être salé.

Faux : Si l’on fait ses courses de manière raisonnée. Je vous explique comment.

Repenser sa consommation

Personnellement, j’achète principalement des produits de base bio avec lesquels je cuisine tout : du lait, de la farine, des pâtes, des légumineuses, des fruits et légumes,  des œufs.

Ce que je n’achète jamais : des plats préparés, des compotes toutes prêtes, des yaourts ou autres crèmes desserts, du pain et des viennoiseries, des pâtisseries, des sodas, de la viande et du poisson, du gel douche, des produits de pseudo-soin pour les cheveux ou la peau, de l’essuie-tout et des produits de ménage.

Ce que j’achète de manière exceptionnelle : des bonbons (pour les anniversaires) des biscuits (pour un goûter non prévu à l’extérieur), des céréales de petit dej’ (parce que j’adore le cruesly :p )

Ce que j’achète de manière occasionnelle : des glaces, des jus de fruits, de la pâte à tartiner.

Les aliments que je n’achète pas représentent une économie qui est réattribuée à l’achat de bio. Au final, le budget course n’augmente pas, il est simplement géré différemment.

Et pour rompre avec les idées reçues et vous convaincre que consommer bio ne coute pas plus cher et ne prend pas plus du temps, je vais vous donner mes 10 astuces quotidiennes pour économiser sur mes courses.

10 astuces pour économiser sur mes courses

1- J’évite les hypermarchés. Parce qu’on y trouve de tout et que forcément, on est tenté par l’inutile qui paraît indispensable. Et c’est tout de suite 5 ou 10 euros qui s’ajoutent. En plus, comme c’est grand on y passe trois fois plus de temps.

10 astuces pour ne pas se ruiner en courses en achetant bio

 

2-J’achète du stock d’aliments non périssables en bio pour un mois : farine, lait, pâtes, légumineuses. Faire moins souvent les courses, c’est être moins tentée et aussi apprendre à composer avec ce que l’on a.

3- Je privilégie les fruits et légumes locaux et de saison. Tomates et fraises deviennent hors de prix en hiver, et c’est logique. Attendre la saison de leur cueillette, c’est simplement plus raisonnable et plus économique.

10 astuces pour ne pas se ruiner en courses en achetant bio

4- Je n’aime pas cuisiner et je ne suis pas non plus la reine de l’organisation donc je ne prépare jamais les repas à l’avance. Il faut que la cuisine soit rapide et facile (10 à 20mn de préparation maximum) et équilibrée, accessoirement. Ok, c’est plus long que de glisser une pizza surgelée au micro onde ^^ Mais c’est jouable ! Un one pot pasta ou un cake aux légumes et c’est parti ! Si vous êtes en panne d’idées, la cuisine veggie pour les nuls, c’est par là !

recette tagliatelles à la carbonara vegan

5- Je réalise mon pain et mes yaourts moi-même. A 80ct le kilo de farine bio pour 3 pains, et 85ct le litre de lait bio pour 7 yaourts, y a pas photo ! ça me revient beaucoup moins cher que le produit fini de chez carrouf. ça me prend 10mn à lancer le soir dans la machine à pain et la yaourtière. Ok, c’est un investissement, mais le bon coin est votre ami 😉

faire son pain soi-même

6- Je garde les restes du repas du soir dans un tupperware pour mon déjeuner du lendemain midi. Rien à préparer, rien à jeter, c’est gagnant-gagnant 🙂

7- Pour le goûter des enfants : tartines de pain ou de brioche (restes du petit dej’) s’ils prennent leur goûter à la maison, une part de gâteau au yaourt ou d’un cake aux fruits préparé la veille au soir en 5mn chrono s’ils doivent prendre leur goûter à l’extérieur. Quand je suis disponible, on fait des cookies, des crêpes et autres pâtisseries qui peuvent s’emporter le lendemain.

recette facile cookies au chocolat au lait

8- Je réalise mes produits de ménage écolo à partir d’ingrédients qui ne coutent trois fois rien comme le vinaigre blanc, le savon de Marseille et le bicarbonate de soude. Je vous assure que les économies réalisées à l’année sont considérables par rapport à l’achat de produits de ménage vendus en supermarchés à 2 euros le flacon. Faire ma lessive me prend moins de 10mn tous les 2 mois environ, ce qui ne représente pas une énorme perte de temps.

9- J’achète mes produits cosmétiques bio ou naturels sur des boutiques spécifiques à raison d’une commande par trimestre environ. Je peux ainsi comparer les prix et évaluer ma consommation. Je commence aussi les cosmétiques DIY.

Sur quels sites internet acheter ses cosmétiques bio ou naturels  ?

10- Avant d’acheter quoique ce soit, je me demande d’abord si j’en ai vraiment besoin et si je peux le faire moi-même. ça porte un nom : le minimalisme. ça ne signifie pas être radin, ni vivre comme à l’âge de pierre, seulement avoir un regard critique sur notre société de consommation et apprendre à déjouer les pièges du marketing 😉

Et vous, vous avez d’autres astuces pour éviter de vous ruiner en courses tout en achetant bio ?

 

Consommer bio : Quels aliments privilégier ?

Lorsque l’on passe à une alimentation bio, on pense que l’on va augmenter son budget courses. Tout dépend de la façon dont on consomme avant d’opérer cette transition. Il est donc normal de ne pas franchir le cap du tout bio du jour au lendemain. Mais alors, par quoi commencer ?

1- Les fruits et légumes

« Consommer 5 fruits et légumes par jour » nous recommande le ministère de la santé. Encore faut-il qu’ils soient bio, sinon c’est un véritable cocktail de pesticides que l’on va s’envoyer chaque jour dans l’organisme ! Je pense donc que la priorité doit s’appliquer aux fruits et légumes, lesquels, s’ils ne sont pas bio, peuvent être bourrés de pesticides.

A ce sujet, je vous ai dégoté la liste des fruits et légumes qui en contiennent le plus et qu’il est donc préférable de consommer bio.

classement fruits et légumes pesticides

On les privilégiera également locaux et de saison parce que c’est plus raisonnable et économique.

2- Les céréales

Farines, pâtes, riz,  etc sont issus du raffinement des céréales. Tout comme les fruits et légumes, les céréales reçoivent des traitements pesticides qui se retrouveront inéluctablement dans le produit raffiné. On pourra alors les choisir bio ou provenant d’agriculture raisonnée.

3-Les produits laitiers

L’importance de consommer des produits laitiers est une idée reçue véhiculée par de nombreuses générations depuis la fin de la guerre. D’une part, les produits laitiers ne sont plus indispensables après 3 ans, (voire peuvent même nuire à la santé). Privilégier des produits laitiers d’origine végétale seraient donc recommandés. Cependant, si comme moi vous avez du mal à vous en passer, on privilégiera du lait (et ses dérivés) bio provenant d’une vache dont l’alimentation est naturelle (sans OGM, sans pesticides). On choisira également des œufs bio, ne serait-ce que pour éviter de consommer des œufs provenant de poules élevées en batterie de façon totalement cruelle et dans une hygiène déplorable (pensez à vérifier le code inscrit sur chaque œuf, il doit commencer par « 0 FR ».

consommer bio : par quoi commencer ?

Étant végétarienne, je n’ai pas abordé la question de la viande et du poisson. Leur prix en bio étant certainement relativement élevé, je ne saurais vous conseiller que de privilégier la qualité à la quantité.

La semaine prochaine, je vous donnerai mes astuces pour ne pas se ruiner en courses en achetant exclusivement bio. Alors, stay tuned 🙂

Participez aux animations du Printemps Bio 2015 !

L’édition 2015 du Printemps bio débute cette semaine avec un programme varié !

Des centaines d’animations sont programmées dans toute la France durant les deux prochaines semaines pour vous permettre de découvrir les valeurs de l’agriculture biologique. Petits déjeuners bio à la ferme, dégustations de produits bio en magasin, rencontres avec des professionnels de l’agriculture biologique, conférences, ateliers DIY, et bien plus encore !

Vous pouvez consulter le programme des animations qui se dérouleront près de chez vous sur le site internet du Printemps Bio.

Dans le cadre du Printemps Bio, certaines exploitation agricoles participent à la Fête du lait Bio et proposent au public de venir partager un petit-déjeuner bio à la ferme. Moyennant la modeste participation de 5 euros par personne, vous aurez ainsi la possibilité de goûter aux produits de la ferme : lait, beurre, crème, mais aussi pain, miel, confitures, jus de pomme, cidre, dans un cadre pittoresque et une ambiance conviviale.

Fête du lait bio 2015 Petit déjeuner bio à la ferme

Visite de l’exploitation, traite des vaches et ateliers enfants sont également au programme de cette matinée. Une initiative qui incite au rapprochement entre agriculteurs et consommateurs. La Fête du lait bio se tiendra le 7 juin prochain. Retrouvez les fermes participantes sur le site Fête du Lait Bio.

Je vous souhaite à tous et toutes, une bonne fête du Printemps Bio 🙂